Catherine Collignon : tous les chiens sont des tireurs potentiels!

7 Avr

A l’occasion de la sortie du livre « Apprendre à mon chien à marcher en laisse sans tirer », j’ai demandé à Catherine Collignon de bien vouloir nous apporter ses lumières sur ce problème qui transforme une simple promenade en parcours du combattant : la marche en laisse !

sharpei-tire-laisse-art

1. C’est la première fois que le problème de la marche en laisse fait l’objet d’un livre entier. En fait le problème est bien plus vaste que le simple fait de tirer en laisse, non ?

Oui tout à fait, un mauvais apprentissage à la marche en laisse peut également expliquer la raison pour laquelle un chien ne revient pas au rappel, peut expliquer une sensibilité à la prise au collier, peut générer du stress chez les chiens et abîmer la relation entre le maître le chien. Tous les chiens sont mis un jour ou l’autre en laisse, la personne se tenant à l’autre bout de la laisse sera directement associée par le chien à la gestion agréable ou désagréable de la laisse et induira le regard que le chien portera sur son maître et sur toutes les personnes tenant cette laisse. Les à-coups qui agissent directement sur le cou du chien peuvent aussi augmenter la réactivité des chiens envers les congénères et peuvent augmenter de même leur agressivité, voire la construire avec le temps, envers les congénères ou les humains, tout dépendra des associations et du niveau de réponse ou de réactivité spontanée du chien au départ.

 2. Quels sont les différents profils des chiens « tireurs »?

Il n’y pas de profil de chien tireurs, tous les chiens sont des tireurs potentiels. Il suffit que l’environnement offre au chien l’opportunité d’aller vers un objectif, ce qui est assez fréquent. Je dirais plutôt qu’il y a un profil de maîtres qui auront naturellement une bonne gestion de leur chien et il y aura des maîtres qui ne se rendront pas compte de ce qu’ils sont en train d’apprendre à leur chien car pris par leur quotidien, un quotidien fait d’un environnement plus ou moins stimulant pour le chien.

livre-collignon3. Que peut apporter l’utilisation du clicker dans la rééducation du chien qui tire en laisse ?

Le clicker training sera la cerise sur le gâteau pour augmenter le niveau de réponse du chien à aimer suivre les changements de direction du maître. Le chien apprendra rapidement et agréablement à suivre son maître et à faire attention à son rythme et son allure.

4. Dans le livre et le dvd, tu insistes sur la position du corps. En quoi la position de notre corps peut influencer le chien qui est en laisse ?

La position du corps est essentiel : en mettant toute notre force et concentration sur le bas du corps, on peut contrôler n’importe quel chien. Et, comme le chien ne peut pas nous déstabiliser, il ne peut pas s’auto-récompenser en tirant. De plus, en décontractant le haut du corps, le chien se sent à l’aise et ne ressent aucun stress induit par les à-coups donnés par le maitre au bout de la laisse. Le chien vient facilement au contact, le rappel s’en ressent ainsi que la volonté du chien à être coopératif pendant cet apprentissage.

5. On s’est tous, ou presque, retrouvé avec un chien qui se bloquait en arrière et parvenait à se libérer de son collier. Comment peut-on éviter ce risque ?

La première chose est de lui apprendre à aimer avoir un collier autour du cou en lui donnant des friandises, il sera ainsi moins enclin à vouloir le retirer. Le deuxième apprentissage est de lui apprendre à aimer marcher en laisse comme expliqué dans le livre. Le chien qui refuse d’avancer est un chien qui soit à appris à résister pour atteindre son objectif, soit un chien qui a peur de la personne qui le tient au bout de la laisse.

Merci Catherine !

Vous pouvez vous procurer le livre de Catherine Collignon sur le site de la boutique Animalin. Bonne lecture !

Envie d'en apprendre plus sur les chiens?
Faites partie des privilégiés de Sharpei Attitude !
Print Friendly