Faut-il favoriser un chien plutôt qu’un autre ?

Faut-il favoriser un chien plutôt qu’un autre ?

En feuilletant un livre sur les chiens, je m’attarde sur une phrase qui me rend dubitative :

« Les deux chiens ont-ils obtempéré ensemble au même ordre ? Si une caresse ou une friandise vient récompenser cette obéissance, l’adoptant honorera d’abord son compagnon « dominant ». »

Plus loin on lit aussi :

« Il faut que tous les membres de la famille respectent cette hiérarchie en donnant d’abord à leur compagnon « dominant » sa gamelle et en lui mettant en premier le collier lors des balades communes. »

Promesse de friandises

Promesse de friandises

Je vis actuellement avec trois chiens. Je récompense bien entendu celui qui s’est exécuté en premier. S’ils exécutent le même ordre en même temps, je récompense en premier… celui qui me tombe sous la main ! Est-ce que ça leur pose un problème ? Et bien non. Tout simplement parce que j’ai toujours fait comme cela et qu’ils savent que s’ils ont obéi et que j’en récompense un, je les récompenserai tous. Et si seulement deux ont obéi, je récompenserai les deux… dans n’importe quel ordre.

Quant au collier, je promène mes chiens ensemble la plupart du temps. Je mets le collier (le harnais en ce qui me concerne) au premier qui se trouve à portée de main. Est-ce que cela a déjà créé un conflit entre mes chiens ? Jamais.

Si je décide d’aller promener mes chiens un à un, je mets le harnais au premier chien que je souhaite sortir. J’essaie de le faire sortir rapidement (sinon ils se retrouvent tous dehors et ne veulent plus rentrer !) et je m’en vais. Quand je reviens, là il peut y avoir des tensions quand le chien baladé croise celui qui est resté à la maison. Est-ce que c’est un problème de hiérarchie ? J’en doute. Le problème se pose quelque soit l’ordre de sortie. Est-ce que je devrais favoriser le dominant et le sortir à chaque fois avec un autre ? Nan mais qui c’est qui décide, le chien ou moi ?

La multiplication des gamelles.

La multiplication des gamelles.

Pour les gamelles, personne n’a de gamelle attitrée. Je les pose les unes après les autres et ils se débrouillent. Il y a eu parfois des périodes de tension. J’ai alors laissé ensemble les deux qui se supportent facilement et j’ai mis la troisième gamelle pour le troisième chien dans une autre pièce. Est-ce que je m’inquiète de savoir qui est le dominant ? Pas le moins du monde ! Car même s’il y en avait réellement un, il y a des règles à respecter. Et l’une de ces règles est que si je décide de donner quelque chose à un chien, je le donne. Le pendant de cette règle est que tout le monde reçoit la même chose du moment qu’ils ont le même comportement. Résultat, mes chiens gourmands ne se battent pas quand je distribue des friandises. Et si l’un des gourmands a réussi, au passage, à piquer la friandise qui était destinée à l’autre, ce dernier en recevra une quoi qu’il arrive. Il n’y a donc aucune raison de créer un conflit.

Il faut arrêter de voir les problèmes qui surgissent de manière globale, c’est-à-dire penser qu’ils seraient dus uniquement à un problème de hiérarchie. C’est tout simplement un problème de motivation. Votre chien qui cherchera à bouffer dans toutes les gamelles et à voler les friandises des autres c’est celui qui sera le plus motivé par la nourriture (ou par la nourriture que vous distribuez, petite nuance qui a de l’importance). S’il a déjà bien mangé avant, il agira de manière différente. Celui qui voudra son collier en premier et sera prêt à se battre avant de sortir c’est celui qui sera le plus motivé pour sortir. Le jour où il boite ou qu’il revient d’une balade de quatre heures, vous verrez qu’il sera beaucoup moins prêt à faire le zouave pour être le premier à sortir !

De toute manière, si l’un de vos chiens craint la réaction d’un de ses compagnons, il se mettra en retrait de lui-même. S’il sait que celui-ci est vorace et qu’il n’aime pas avoir de concurrence lors de la distribution d’une friandise, le chien moins vorace laissera l’autre se servir en premier. Il cédera d’autant plus facilement qu’il sait qu’il en aura. Quitte à jeter plus loin la friandise du vorace pour avoir le temps de donner discrètement celle de l’autre chien. Tout le monde en a eu, tout le monde est content.

Si votre chien a confiance en vous et qu’il sait qu’il obtiendra ce qu’il mérite, inutile de se compliquer la vie en cherchant à favoriser toujours le même chien… qui ne sera peut-être pas le plus motivé à ce moment-là !

Print Friendly, PDF & Email
5 comments on “Faut-il favoriser un chien plutôt qu’un autre ?
  1. Comme d’habitude j’aime beaucoup ton article !

  2. Anna dit :

    Tres bon article, parfois il faut arrêter de s’inquiéter et c’est tout !

  3. laurent dit :

    Bonjour Karole.

    Je pense que les chiens s’adaptent à notre comportement et que ce genre de phrase si elle est prise au pied de la lettre, crée plus de problème qu’elle n’en résout:
    « Il faut que tous les membres de la famille respectent cette hiérarchie en donnant d’abord à leur compagnon « dominant » sa gamelle et en lui mettant en premier le collier lors des balades communes. »

    Si l’on crois à la théorie de la dominance, le chien dit « dominant » va s »habituer à la longue à être récompensé le premier et ce indépendamment de son comportement, car il sera privilégié dans dans de nombreuses autres situations, ce qui favorise l’habitude du privilège en toutes circonstances et les amalgames…
    Parfois, cela génère de l’incompréhension et de la tension quand cette théorie n’est pas appliquée systématiquement , et ce quelle que soit la raison (un enfants ou une autre personne qui récompense les chiens, qui les s’en occupe en votre absence… )

    D’après mes observations, suivant l’environnement et la situation, c’est le chien le plus compétent ou le plus décidé qui mène la danse, et ce n’est pas toujours le même…
    par exemple:
    -en promenade (en liberté surveillée) c’est arwen (femelle berger shetland de 3 ans) ou cali (femelle berger australien de 8 ans), qui mène la meute.

    -dans le jardin, c’est souvent djinn (femelle berger hollandais de18 mois) qui occupe l’espace, surveille le territoire et donne l’alerte.

    -dans la maison pour l’accès aux fauteuils, c’est virgule (mâle berger shetland de 11 ans) ou cali qui s’imposent aux autres chiens.

    • Karole dit :

      Oui c’est ça. Selon le degré de motivation de chacun, il y a des ajustements dans la vie du groupe. On cède sur telle chose, on est prêt à se battre pour telle autre, et selon les circonstances (santé, environnement, etc.) les préférences peuvent changer. Après tout, c’est cela la vie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge