La marche en laisse : pourquoi est-ce si difficile ?

14 Sep

Chaque fois que vous promenez votre chien, vous avez l’impression que votre bras s’allonge de dix centimètres et que la tendinite n’est pas loin. Vous vous dites qu’un jour, soit votre chien va finir par s’étrangler, soit vous allez vous retrouver par terre !

Mais pourquoi est-ce si difficile de faire comprendre à son chien qu’il ne faut pas tirer sur la laisse ?

Première difficulté : ce n’est pas un ordre

La marche en laisse, moment pendant lequel on souhaite que le chien marche (ou trottine) tranquillement à nos côtés et puisse aller renifler à droite, à gauche, mais tout ça sans tirer sur la laisse, n’est pas évident à étiqueter sous un ordre.

On ne demande pas au chien de garder son attention sur nous, de marcher la tête à hauteur du genou et de respecter l’allure imposée… sinon cela s’appelle une marche au pied. Dans ce cas, le chien sait précisément où se placer et ce qu’il doit faire. Avec quelques récompenses et félicitations, c’est rapidement compris.

Mais si vous sortez promener le chien, ce n’est pas pour faire un concours d’obéissance sur trois minutes, c’est aussi pour qu’il se détende et s’intéresse à son environnement.

La marche en laisse toute simple ne constitue pas un ordre précis. Il s’agit simplement d’un interdit : il est interdit de tirer sur la laisse.

Et l’interdit entraîne bien souvent la punition physique. D’où le collier étrangleur, les coups secs sur la laisse et toutes les variantes qui nous permettent d’exprimer notre exaspération. Pourtant, la plupart du temps, le problème demeure.

shar-pei en laisse

Deuxième difficulté : pression et sensation

L’autre difficulté est d’établir avec précision à quel moment le chien agit mal : quand notre bras se retrouve à l’horizontal ? Quand la laisse se tend à peine ou quand on sent une plus grande pression ? Comment être sûr qu’on va réagir de la même manière dès que ce stimulus précis intervient ?

Comment le chien va-t-il savoir qu’il ne doit pas tirer si à un moment on accepte une pression de 600g et l’instant d’après on le gronde parce qu’on subit une pression de 300g ?

Car lui aussi doit faire attention à ses sensations pour connaître la limite à ne pas franchir.

Vous l’aurez compris, il est très difficile de rester constant car parfois le fait que notre chien tire sur la laisse nous dérange plus que d’autres, parce qu’on a mal au dos, parce qu’on est de mauvais poil, etc. et d’autres fois on laisse le chien tirer parce qu’on lit un sms, on regarde la nouvelle voiture du voisin garée sur le trottoir, parce qu’il fait beau, etc. Le chien, lui, n’a pas conscience de tout ça, il baigne dans son univers olfactif à quelques centimètres du sol.

shar-pei qui renifle le sol

Troisième difficulté : mais pourquoi tire-t-il ?

Il est toujours utile de rechercher les causes d’un comportement qui nous pose problème. Pourquoi votre chien tire-t-il davantage dans certains endroits ? Tire-t-il parce qu’il se prend pour le chef ? (pardon, je n’ai pas pu m’en empêcher…^^). Est-il pressé de faire ses besoins ? Est-il trop excité par la promenade ? Est-il stressé dans cette rue car un chien aboie souvent sur son passage ? S’éloigne-t-il de vous au maximum de la longueur de sa laisse parce qu’un jour vous lui avez marché dessus sans faire exprès ? A-t-il peur en promenade et souhaite en finir au plus vite ?

Je constate que mes chiens se mettent immédiatement à tirer davantage dès qu’ils entendent un chien aboyer derrière un portail ou quand ils passent dans une rue où ils ont récemment vu un chat. Certains détritus, comme les sacs de fast food, ou bien un tas de vêtement déposé sur un trottoir, bref des formes qui ne sont pas là habituellement, qui peuvent éventuellement bouger au gré du vent, les attirent comme un aimant.

J’ai aussi remarqué que certains chiens font en sorte de garder la laisse constamment tendue afin de savoir où se trouve leur maître sans avoir à décoller le nez du sol. Car forcément, vous êtes à l’autre bout de la laisse, et selon l’axe de pression vous êtes géolocalisable !

En règle général, votre chien a appris qu’il a plus de force que vous et qu’il suffit de tirer suffisamment fort pour aller où il le souhaite !

chien qui tire sur sa laisse

Pourquoi on a l’impression que rien ne marche ?

Ce n’est pas en donnant un coup de sonnette sur un collier étrangleur que le problème sera résolu. Vous risquez surtout d’endurcir votre chien et de le faire tirer davantage, voire de lui faire peur.

C’est bien pourquoi nombre de propriétaires de chien ont l’impression d’avoir tout essayé sans que rien ne fonctionne durablement.

Il n’y a pas une méthode précise. Tout dépend de ce que ressent votre chien et c’est avant tout sur ces émotions qu’il faudrait travailler.

Il s’agit de trouver le moyen qui peut influencer l’attitude de votre chien. Mais cela prend du temps, demande de la réflexion et un véritable engagement (constance). C’est souvent quand un incident arrive, une maladie, un ras-le bol, qu’on décide de prendre les choses en main. Si on n’est pas motivé, on ne sera pas constant, donc inutile de se lancer dans une nouvelle résolution si on ne tient que trois minutes. Cela ne fera qu’ajouter de la confusion chez votre chien.

Pourtant, certains chiens ne tirent pas en laisse. Certains individus peuvent être promenés sans aucun souci. Pour ma part, les deux chiens que j’ai eu qui ne tiraient que rarement étaient les plus sûrs d’eux : ils ne se précipitaient pas, marchaient à leur rythme et ne semblaient pas apprécier la moindre traction sur leur cou.

 

Savez-vous dans quelles circonstances votre chien tire plus que d’habitude sur sa laisse ?

 

Envie d'en apprendre plus sur les chiens?
Faites partie des privilégiés de Sharpei Attitude !
Print Friendly