Thundershirt, chien anxieux et contention

12 Jan

L’orage gronde au loin. Mon chien Bao Dai fait les cent pas dans le salon, avec précaution, comme s’il marchait sur des œufs. Je le sens inquiet, il n’arrive pas à se poser.

Quelques mois plus tôt, j’avais lu que le fait d’enfiler un t-shirt à son chien, quand il avait peur de l’orage, pouvait le calmer. Je me décide à faire l’expérience.

Un t-shirt

Je récupère un de mes vieux t-shirts, légèrement extensible, que j’enfile sur le chien. Je l’adapte à sa morphologie en faisant quelques découpes aux endroits mal ajustés.

Quelques minutes plus tard, Bao Dai est couché au pied du canapé où je suis assise. Il est toujours en alerte mais visiblement moins inquiet. Est-ce le t-shirt qui a eu cet effet-là ? Aucune certitude mais pour moi le résultat est encourageant !

trio shar-pei

Quel stress ?

 

Comment ça marche ?

Temple Grandin, autiste, docteur en sciences animales, évoque ce phénomène dans son ouvrage « L’interprète des animaux », dans lequel elle explique comment le fait d’être autiste lui a permis de mieux comprendre les animaux.

Enfant, elle avait observé du bétail pénétrer dans une trappe de contention dont se servent les éleveurs pour faire des injections. Voici ce qu’elle relate dans son ouvrage « l’interprète des animaux » :

« J’étais fascinée par l’attitude des animaux dans la trappe de contention. On aurait pu penser qu’ils s’affoleraient en sentant ces barres de fer se refermer sur eux, mais c’était exactement le contraire. Ils se calmaient. Et c’est parfaitement logique, quand on y pense, puisque la pression est une sensation rassurante pour presque tout le monde. Le plaisir que donne le massage, par exemple, est dû à cette pression en profondeur. La trappe de contention procure sans doute au bétail un apaisement comparable à celui du nouveau-né que l’on emmaillote ou du plongeur étreint par la pression de l’eau. Les bêtes sont contentes d’être enserrées. » (p.11)

« Lorsque j’ai découvert les trappes de contention pour le bétail et construit ma propre machine à serrer, je ne m’intéressais qu’à l’effet calmant d’une forte pression. […] Tous les autistes, enfants et adultes, aiment être étreints avec force. Certains portent des ceintures ou des chapeaux très serrés pour ressentir cette pression, et beaucoup d’enfants autistes aiment se glisser sous les coussins des canapés et même que quelqu’un s’asseye sur les coussins. Quand j’étais petite, je me détendais en me mettant sous des coussins bien lourds. » (p.136)

Il ne suffit donc pas d’enfiler un t-shirt à son chien, il faut que celui-ci soit suffisamment ajusté pour exercer cette fameuse pression. Ce n’est pas le vêtement qui a un effet apaisant mais la contention.

shar-pei avec Thundershirt

Edo-San portant un Thundershirt

Anxiété et Thundershirt

Pas plus tard que la semaine dernière, Edo-San, mon chien plutôt anxieux, a fait une crise d’angoisse (ça, c’est mon interprétation mais ce n’est sûrement pas le bon terme !).

Je le voyais raser les murs, avec une posture basse. Il cherchait à se réfugier dans les toilettes (minuscule pièce sans fenêtre) et grattait la porte pour y accéder. Et la porte était fermée car quelques heures plus tôt, il s’y était enfermé tout seul !

Mieux équipée désormais, j’ai sorti le Thundershirt. Le Thundershirt est un « vêtement » conçu spécialement pour les chiens (et sûrement d’autres animaux), avec du velcro pour bien envelopper le corps du chien.

Figurez-vous que deux minutes plus tard, Edo-San avait retrouvé une posture normale, et interagissait avec nous comme d’habitude. Cinq minutes plus tard, il dévorait sa gamelle sans problème. Tout était oublié. Une heure plus tard je lui ai enlevé le Thundershirt et tout allait bien.

Ce chien anxieux qui, soit dit en passant, passerait pour un gros dominant aux yeux des émules de la théorie du complot canin, adore se mettre entre mes jambes quand je suis debout. Il peut rester là, une partie du corps enserrée pendant quelques minutes. Bizarre.

Autre signe qui m’est revenu il y a peu : quand je suis passée du collier au harnais pour promener mes chiens, Edo-San est celui qui a adopté son harnais immédiatement ! J’avais vraiment l’impression qu’il aimait beaucoup ce harnais enveloppant. Encore un autre effet bénéfique de la pression exercée.

Comme quoi, la contention, ça rassure !

Envie d'en apprendre plus sur les chiens?
Faites partie des privilégiés de Sharpei Attitude !
Print Friendly