Un chien dans la famille : pour une meilleure cohabitation entre le chien et l’enfant

8 Juil

Vous êtes nombreux à vous poser des questions sur les meilleurs moyens de faire cohabiter un chien avec un enfant. Lorsque la famille s’agrandit et que le chien a pris une grande place au sein de celle-ci, il est difficile de savoir comment va se passer la cohabitation avec le jeune enfant. Entre l’optimisme béat qui peut frôler l’inconscience et la peur qui pousse certains à se séparer de leur chien, il y a des choses qui peuvent être mises en place.

J’ai trouvé le concept de « un chien dans la famille » très pertinent. C’est pourquoi j’ai demandé à Perrine et Eloïse, qui se sont formées spécialement pour accompagner les familles et trouver les meilleures solutions au cas par cas, de nous parler de leur activité.

Héloïse et Perrine, un duo de choc pour aider votre famille !

Eloïse et Perrine, un duo de choc pour une meilleure cohabitation chien – enfant !

1. Quelle est l’histoire de « Un chien dans la famille » ?

De par nos expériences de comportementalistes animaliers, nous avons toujours porté beaucoup d’importance à la bonne entente entre le chien et le ou les enfants de la famille. Nous avons alors décidé de développer nos connaissances et nos services dans ce sens. C’est ainsi qu' »Un chien dans la famille » est né. Étant dans deux régions différentes, cela nous permet à toutes les deux d’informer un maximum de familles sur ce sujet essentiel.

chien-famille-enfant01-blog2. Quelles sont les angoisses des parents ou futurs parents ?

Lors de notre exercice nous rencontrons souvent des parents inquiets. La principale cause est la possibilité de non acceptation de l’enfant par le chien. Les parents ont souvent peur que le chien soit « jaloux » du bébé voire qu’il les aime moins lorsqu’ils lui consacreront moins de temps pour prendre soin de leur enfant. Notre rôle est alors de les rassurer et de les accompagner pour qu’ils puissent mieux comprendre leur chien et trouver ensemble des solutions pour impliquer davantage le chien au sein des activités familiales quotidiennes.

Il y a également des comportements gênants qui ont pu être tolérés par les familles jusqu’alors, mais avec la venue du bébé, ces comportements deviennent insupportables. Ces problématiques initialement anodines peuvent prendre de multiples formes, tel qu’un chien aboyeur, qui tire en laisse… on s’imagine mal tenir un enfant par la main et se faire « tracter » par notre chien de l’autre…

Enfin, un point important, à tord beaucoup de parents s’imaginent que le chien va automatiquement accepter l’enfant car c’est l’enfant de la famille, hors pour le chien cela n’est pas systématique et créer un lien avec l’enfant peut demander du temps et de la patience. Une nouvelle fois notre rôle sera d’accompagner les familles afin d’optimiser les relations entre le chien et la famille.

3. De quels critères dépend une bonne relation enfant/chien dans la famille ?

Sensibilisation dans les écoles.

Sensibilisation dans les écoles.

Une bonne cohabitation enfant/chien dans une famille dépend de nombreux critères et est fonction de nombreux paramètres individuels.

Cependant nous pouvons mettre l’accent sur les points suivants :

  • Que les parents prennent conscience du fait qu’ils vont être amenés à faire cohabiter ensemble deux espèces différentes qui ont chacune leur langage propre. Nous mettons un point d’honneur à sensibiliser les parents et les jeunes enfants aux signaux de communication chez le chien.
  • Que le chien de la famille soit apte à répondre aux commandes de base lorsque l’un des parents lui en fait la demande. Par exemple « aller se coucher sur son tapis » lorsqu’on lui en fait la demande, commande qui au premier abord peut nous sembler « facile », mais qui peut s’avérer devenir plus compliquée avec un bébé qui s’endort dans vos bras, vous n’allez donc pas pouvoir utiliser ni vos gestes, ni augmenter le volume de votre voix.
  • Impliquer le chien dans les tâches quotidiennes auprès de l’enfant : différentes activités peuvent être proposées en fonction de l’âge de l’enfant.

4. De quelle manière pouvez-vous aider les jeunes parents et ceux qui vont le devenir ?

Afin d’aider au mieux les jeunes et futurs parents nous leurs apportons notre expertise notamment pour :

  • vérifier que le chien possède des capacités d’adaptation suffisantes pour accueillir le bébé (est-il habitué à côtoyer des bébés, est-il sensible aux bruits, aux changements d’habitudes…) et au besoin, mettre en place des stratégies adaptées pour améliorer ces capacités.
  • préparer les familles aux situations où enfants et chiens vont cohabiter : moments du repas, moments de jeux du côté du chien et de l’enfant, moments de repos, balades en famille…). Pour cela nous prévoyons avec les parents les situations de la vie quotidienne et les stratégies pour en optimiser leur gestion.
  • les sensibiliser au langage canin en leur laissant différents supports qu’ils pourront consulter en amont mais aussi lorsque le bébé sera là.

A nos yeux, il est préférable d’agir en amont en préparant la famille entière plutôt que de réagir dans l’instant lorsque le problème se pose. De plus, il nous semble être judicieux d’utiliser le temps que les parents ont encore de « disponible » avant la venue du bébé plutôt que de travailler dans la précipitation avec peu de temps lorsqu’il sera né.

Nous le répétons souvent : « Le temps que vous donnez aujourd’hui sera du temps de gagné pour le futur de votre famille. »

Nous proposons un programme de travail qui regroupe 1 séance individuelle par trimestre de grossesse puis 1 séance après l’arrivée du bébé. Si l’enfant est déjà là lorsque les parents nous contactent, un programme adapté sera mis en place en fonction de la problématique, des objectifs de la famille et de l’âge de l’enfant.

De plus nous proposons régulièrement des conférences dans nos secteurs respectifs dont le but est d’informer les familles possédant un chien sur de nombreux sujets liés aux cohabitations homme/chien.

chien-famille-enfant03-blog5. Quels sont vos projets à venir ?

Nous avons de nombreux projets en cours, néanmoins informer de plus en plus de familles et insister sur le rôle préventif de nos interventions reste notre objectif principal.

 

Le site : Un chien dans la famille

Le site de Perrine Hubert : The Dog’s Compagnie (Sud)

Le site d’Eloïse Desmaris : Calio (Est)

 

Envie d'en apprendre plus sur les chiens?
Faites partie des privilégiés de Sharpei Attitude !
Print Friendly