Le chien dominant

Le chien dominant

Il paraît que le but du chien dans la vie serait de prendre notre place.

Quelle horreur !

Et malgré cela, vous avez tout de même pris un chien ?

chien dominant - jeu

Chien sur le dos lors d’une phase de jeu.

 

Le mythe

On a tous entendu dire qu’il fallait :

  • manger avant son chien
  • sortir avant lui
  • ne pas le laisser dormir sur un lieu en hauteur (canapé)
  • le mettre sur le dos ou le saisir par la peau du cou quand il faisait une bêtise
  • etc.

Heureusement, depuis de nombreuses années, le mythe s’effondre.

Tout d’abord parce que la relation que nous souhaitons avec notre chien n’est pas celle-ci : le dominant qui exerce une pression constante sur son subordonné, à se demander quelle est l’intention derrière chaque action de son chien, à devoir constamment le « remettre à sa place »… ça en devient fatiguant !

Ensuite, nombre d’observations du comportement canin, nous ont poussé à ouvrir notre horizon et considérer le chien sous un autre angle.

Pour autant, il ne faut pas se sentir coupable d’avoir adhérer à cette fameuse relation de dominance car elle a été si souvent utilisée et répétée (notamment par un grand nombre de professionnels du chien) qu’il était difficile de ne pas se laisser convaincre en tant que simple propriétaire de chien néophyte.

Le terme de « dominance » a été tellement galvaudé qu’on n’ose plus l’employer tellement l’interprétation est différente selon les gens.

 

Quelques notions de base

Dominer, c’est exercer son autorité ou une influence prépondérante.

Malheureusement, dans le monde du chien c’est devenu synonyme d’usage de la force et de la contrainte.

Cette idée de « dominance » chez les canidés provient de l’observation de meutes de loups. Certaines observations étaient erronées et ont été transposées chez les chiens et, pire, dans la relation homme-chien.

Or, les chiens ne sont pas des loups, tout comme les humains ne sont pas des chimpanzés. Ce sont des espèces différentes. Et ce n’est pas parce que des similitudes existent que le comportement et les motivations sont exactement les mêmes.

Cela fait des milliers d’années que le chien (animal domestique) vit auprès de nous (niche écologique). Il ne s’agit pas d’un loup (animal sauvage) qui s’est transformé en quelques années à peine !

Le loup vit en meute, le chien peut vivre en petits groupes, mais il peut vivre seul aussi. Les observations de chiens féraux mettent en évidence un comportement différent de celui du loup. Le loup a besoin d’un groupe soudé pour chasser de grandes proies. Le chien se nourrit principalement de déchets. Pas besoin d’un chef pour fouiller des poubelles… surtout quand elles sont si abondantes !

Mauvaise interprétation

A entendre le nombre de personnes qui indique que leur chien est un « dominant », je parierai que 80% des chiens doivent l’être ! Il reste peu de place pour les chiens dit « soumis » !

Faisons un peu de tri. On applique souvent le terme « dominant » à :

  •  un chien agressif avec ses congénères et/ou les humains
  •  un chien « têtu »
  • un chien qui n’obéit pas

Ce n’est pas parce qu’un chien ne vous obéit pas ou vous grogne dessus qu’il exprime une quelconque dominance ou cherche à prendre votre place. Cherchez plus loin s’il vous plaît !

 

interactions sociales entre deux chiens

Interactions sociales entre deux chiens.

Interactions intraspécifiques (entre chiens)

Il ne peut y avoir de dominance sans interaction.

Est-ce qu’un chien est dominant avec les autres chiens ou bien est-ce les autres chiens qui sont soumis envers lui ?

Même si vous inspirez le respect à votre entourage, il existe des personnes qui vous inspire, à vous, un profond respect et que vous suivez allègrement.

Un chien pourra dominer tel chien et être soumis à un tel autre chien. Tout dépendra des interactions. Cela dépend surtout de la volonté, de l’enjeu, de la personnalité de l’autre chien.

J’ai vécu avec un groupe de plusieurs chiens (dont quatre mâles non stérilisés), et ai pu constater qu’essayer de déterminer quelle était leur hiérarchie était un exercice très difficile. Le chien qui correspondait le plus à l’image du chien dominant (assurance, détermination, calme) pouvait intimider un de ses compagnons pour lui voler son jouet mais se retrouvait parfois la patte ou la queue coincé sous le même chien sans oser faire un mouvement parce que l’autre grognait s’il bougeait !

Ce qui ressort de mes observations personnelles, c’est que les chiens utilisent aussi bien la ruse que l’intimidation pour obtenir quelque chose.

A savoir qu’un chien ne naît pas dominant, il s’affirme (ou pas) selon son tempérament, ses expériences, son environnement et les interactions qu’il a eues.

chien dominant - os

« Tu le veux vraiment cet os ? Viens le prendre si tu l’oses ! »

Interactions interspécifiques (avec l’humain)

Le chien se situe dans une relation de dépendance avec nous. On lui fournit sa nourriture, son logis, ses heures de sortie, un contact social…

A quoi cela lui servirait-il d’être le « chef » ? Encore plus de stress assurément !

A moins qu’il ne profite de ses prérogatives pour manger ce qu’il souhaite, sortir seul faire de longues balades, loger dans un autre quartier (en hauteur ?)…. A ce moment-là il sort de votre vie, il ne vous domine pas.

Des études ont montré que le chien, contrairement au loup, cherche son maître du regard lorsqu’il doit résoudre un problème difficile. Il a donc dû comprendre que l’humain trouvait souvent une solution aux problèmes de son quotidien. Quelle confiance !

Quant aux chiens qui « testent » leur maître, qu’est-ce que cela signifie ? Qu’il désobéit ? Qu’il exprime un malaise ? Qu’il n’a pas bien compris ce qu’on attendait de lui ?

Être le maître de son chien requiert les mêmes qualités qu’être parent : sachez ce que vous voulez et faites-vous comprendre calmement, inspirez confiance, soyez bienveillant, c’est tout. Cela exclu donc toute violence, conflit, abus. Il s’agit juste d’autorité naturelle.

Je préfère donner envie à mon chien d’exécuter un ordre plutôt que de le contraindre. Dans ce cas, la notion de dominance n’a plus lieu d’être, il s’agit uniquement de motivation.

Plutôt qu’une relation de dominance, c’est une relation de coopération qu’il faut privilégier avec son chien. Tout le monde en ressort gagnant.

 Note : Cet article participe au carnaval des articles organisé par Margaux du blog Primitif Addict. Découvrez les articles des autres blogueurs participants sur ce thème : la dominance chez le chien.

 

Print Friendly, PDF & Email
15 comments on “Le chien dominant
  1. Jean-Pierre dit :

    Bravo Karole,

    J’adhère totalement à tes propos, excellente analyse.
    Ce n’est pas de la pommade je le pense vraiment !
    Amicalement
    Jean-Pierre Articles récents…Étrange ce GrigioMy Profile

    • Karole dit :

      Merci beaucoup, Jean-Pierre !
      Ce n’est pas toujours facile de faire la part des choses quand on est témoin d’un comportement particulier, on a tendance à vouloir donner une explication rapide aux événements avant même de prendre le temps de les analyser. C’est pourquoi la « dominance » à toutes les sauces m’exaspère particulièrement !

  2. saez dit :

    Grace a votre article je viens d’apprendre beaucoup de choses interessante auxquelles je n’aurai pas pensé car je viens d’acheter un chien a ma fille et je cherche des infos pour mieux le comprendre et le dresser ! Merci

  3. SDS dit :

    Merci pour tes informations, cela va m’aider à mieux comprendre le comportement de mon chien, et des chiens en général. Avec peu de recul je me rend compte que mon chien est plutôt un dominé qu’un dominant !

  4. Aloux dit :

    Merci Karole pour cet article très complet.
    Il est clair que nous avons nous-mêmes constaté que notre chienne nous obéissait pour nous faire plaisir. Il n’y a aucune question de domination par quiconque, dans l’histoire. Elle a envie de nous faire plaisir car elle comprend pourquoi on lui demande de faire telle ou telle chose, j’en suis persuadée.
    Et finalement, ce sont les mêmes rapports qu’entre humains : entre amis, on s’apprécie, on passe du temps ensemble, on se rend des services, et j’ai l’impression qu’on tisse finalement ce type de lien avec notre chienne, si ce n’est que se rajoute ce rapport de « dépendance » dont tu parles si bien.
    En tout cas, merci d’aborder ce sujet délicat et d’essayer de contribuer à démanteler ces préjugés si profondément ancrés en nous dans les rapports « hommes-chiens » !
    Aloux Articles récents…Déménager avec un chien : tout est question d’anticipationMy Profile

  5. Audrey dit :

    Au moment de l adoption de mon shar pei, la vendeuse m’avait affirmé que mon chiot etait un dominant, et que je devais le prendre par la peau du coup pour le forcer a obéir. Étant novice, j’ai pris son conseil pour argent comptant et me suis exécutée a chaque fois que je voulais le faire obéir. Sa réaction etait tres négative, grognement, mordillement, bref pas du tout le résultat artendu! Apres en avoir discuté avec Karole, j’ai changé de méthode et ai opté pour un ordre simple, toujours le même, dit avec fermeté. Notre relation c’est largement amélioré depuis! Je ne sais toujours pas si mon chiot est un dominant ou un dominé, mais ce dit je suis sur c’est que la motivation est bien plus efficace que la contrainte!

    • Karole dit :

      Bravo, Audrey !
      Cela me fait énormément plaisir de lire ces lignes !

      J’applaudis surtout la volonté de mettre en doute ce qu’on vous a dit en voyant les résultats que ça provoquait.
      Construire une bonne relation de confiance avec son chien c’est primordial.

  6. Très belle analyse Karole et chaque fois je tombe d’accord avec toi !!!!Il ne peut y avoir de rapport de dominance entre un chien et nous … il ne doit exister qu’un rapport de complicité et aussi d’avoir envie de faire … En résumé de la motivation pour lui à faire qq chose !!! Cette motivation va passer pour le chien par le fait que son maitre ou sa maitresse est heureux ou heureuse parce qu’il a accompli ce qu’on lui demandait et bien entendu par la récompense (friandise) … Il faut que le chien y voir son intérêt et son intérêt c’est quoi : votre contentement et sa friandise !!! On impose pas .. on motive !!! Tout comme nous en fait les humains : notre motivation d’aller au boulot passe par le fait qu’au bout nous avons un salaire (notre récompense de notre travail bien fait) … bah pour nos quatre patounes c’est exactement la même chose !!! Ca rapporte à chaque fois … et c’est joker gagnant tant pour eux que pour nous !!!! Il ne doit jamais exister de rapport de force ou de soumission … j’ai connu cela malheureusement avec un mauvais « éducateur canin » pour mon Victor et cela m’a amené dans le mur .. ce qui m’a mis des mois à tout reprendre pour que Victor se sente bien !!!!! …
    francoise petit Articles récents…Conduite à tenirMy Profile

    • Karole dit :

      Merci, Françoise, pour ton témoignage !
      A écouter certains éducateurs et leur « logique » de dominance, on perd en qualité de relation avec nos chiens. Ce n’est pas ce qu’on souhaite ! Ni le chien ni le maître ne sont satisfait de la relation et cela créé des problèmes plus graves que ceux qu’on souhaite éviter.

      • Ce qui est fou c’est que ce type d »educateur » continue à sévir !!!! je prends par exemple ce qui m’a été raconté au mois de juin (tu vois pas vieux) une jeune femme qui venait d’acheter un chiot (CKC) qui pauvre bébé faisait encore ses besoins la nuit dans la maison .. ce qui pour moi est normal en fait !!! DU coup cette personne a fait appel à soit disant une comportementaliste .. qui comme seul conseil lui a demander D’ATTACHER SON CHIOT AU RADIATEUR CAR AINSI UN CHIOT NE FAIT JAMAIS SES BESOINS A L’ENDROIT OU IL DORT !!!! Quand cette personne m’a rapporter cela (du coup elle l’appliquait !!!) j’ai cru tomber de ma chaise .. tu imagines bien !!!! Mon premier conseil a été de lui dire : tu vas voir cette « femme » et tu lui mets une patate de ma part !!!!! pauvre chiot .. pauvres gens !!!
        francoise petit Articles récents…Conduite à tenirMy Profile

        • Karole dit :

          Ne t’énerves pas, Françoise 😀
          On est aussi dans une tendance où on veut tout, tout de suite, un chien qui soit propre et obéissant en deux jours sans effort à fournir !

  7. lisa dit :

    Bonjour, je suis ravie de lire que je ne suis pas la seule à penser ces choses là!!! Je souffre trop de voir des chiens euthanasiés à cause de l’ignorance des humains! merci pour votre témoignage, nous avons besoin de personnes comme vous, n’hésitez pas à me contacter si vous voulez venir témoigner sur notre page FB ou notre forum

    • Karole dit :

      Les propriétaires de chiens ont subi un tel lavage de cerveau avec ces histoires de dominance, qu’il est parfois difficile de tout remettre en question !
      Pourtant il ne faut pas hésiter à se demander ce qu’on attend de notre relation avec notre chien et mettre en place des choses qui nous paraissent logiques, sans violence inutile.
      Merci pour l’invitation 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge