Chef de meute ou comportement récompensé ?

11 Oct

En visionnant la vidéo d’une éducatrice anglaise qui se proposait de résoudre le problème d’un chien qui sautait sur sa maîtresse et les invités lorsqu’ils entraient dans la maison, je suis restée très dubitative sur les explications données.

Je ne remettais pas en cause les conseils donnés, mais juste l’interprétation qui en était faite. Je propose donc une explication alternative.

Problème : Le chien saute sur sa maîtresse et les personnes qui entrent dans la maison.

© grafikplusfoto

On renforce parfois un comportement sans en avoir conscience. © grafikplusfoto

Explication de l’éducatrice : Le chien se prend pour le chef de meute. Car le chef de meute prend l’initiative des contacts. Il faut donc remettre le chien à sa place de subordonné et agir comme un chef de meute.

Explication alternative : Le chien est excité de revoir sa maîtresse et la sent aussi légèrement excitée quand elle accueille du monde, il cherche à se rapprocher de son visage (ou celui des invités) qui correspond au museau du chien car c’est une zone privilégiée pour les échanges dans son espèce. S’il continue d’agir de la sorte, c’est qu’il a été récompensé (sans qu’on s’en rende compte la plupart du temps : on le caresse, on est content, on lui parle gentiment, bref on lui donne de l’attention et il aime ça).

Comportement conseillé par l’éducatrice : Se tenir bien droit, bomber le torse pour avoir une attitude assertive. Ignorer le chien en rentrant (ne pas le regarder, ne pas lui parler, ne pas du tout prêter attention à lui), aller se faire une tasse de thé (l’éducatrice est anglaise  😉 ), puis une fois que le chien s’est calmé, l’appeler et lui donner de l’attention.

Ces conseils ne me posent pas de problème (se tenir droit c’est bon pour le dos) mais, encore une fois, c’est l’explication qui me chagrine.

Explication de l’éducatrice : Le chef de meute prend l’initiative des contacts, on ignore donc toute sollicitation du chien et on interagit avec le chien quand on le décide.

Explication alternative : En ignorant le chien, il n’obtient pas la récompense qu’il attend : notre attention, des interactions. Par contre on va le récompenser lorsqu’il sera calme. Il va comprendre que lorsqu’il saute, il n’obtient plus la réponse qu’il souhaite alors que lorsqu’il garde les pattes par terre il l’obtient.

Petit bémol : tout n’est pas aussi simple pour régler le problème, c’est un exemple de base.

Avantage du concept de comportement récompensé : plutôt que de se demander quels sont les comportements du chien qui sont ceux d’un chef de meute ou pas, si on doit accéder à la demande du chien ou pas (et je sais que trop de propriétaires de chien se font des nœuds au cerveau avec ce concept), il vaut mieux penser aux comportements que l’on souhaite voir se reproduire et que l’on va récompenser, et à ceux que l’on ne désire pas, et que l’on ne va pas récompenser.

Les explications simples nous facilitent grandement la vie ainsi que celle de nos chiens !

Évitez de récompenser un chiot pour un comportement que vous souhaiterez éviter quand il aura sa taille adulte ! © Dogs

Évitez de récompenser un chiot pour un comportement que vous souhaiterez éviter quand il aura sa taille adulte !
© Dogs

Envie d'en apprendre plus sur les chiens?
Faites partie des privilégiés de Sharpei Attitude !
Print Friendly