Ignorer son chien

Ignorer son chien

On nous dit souvent qu’il faut ignorer son chien lorsqu’il a un comportement qui nous déplaît. Ce serait considéré comme une punition non physique, non violente, qui ne porterait pas préjudice à la relation. Or, non seulement il n’est pas facile d’ignorer son chien mais ce n’est pas toujours approprié.

Comment je l’ignore ?

L’exercice est difficile. Votre chien fait tout pour attirer votre attention et vous, vous allez tout faire pour agir comme s’il n’était pas là !

Cela implique de :

  • ne pas le regarder,
  • ne pas lui parler,
  • repousser calmement le contact physique s’il s’impose (chien qui se met en travers de votre chemin ou qui saute sur vos genoux par exemple),
  • rester calme.

En résumé, vous devez être capable d’aller vous faire un café alors que votre chien tourne autour de vous, aboie, saute, etc.

Le pire c’est que, bien souvent, le fait d’éviter toute interaction avec votre compagnon vous rend mal à l’aise. Il vous fait pitié, vous culpabilisez. Je vous ai dit que ce n’était pas facile !

Dans certains cas, le fait de l’ignorer va vous permettre d’aller vous calmer. Si vous vous rendez compte que votre chien vous invite à jouer alors qu’il a dans la gueule votre paire de chaussures préférée hors de prix, il vaut mieux prendre une bonne inspiration et sortir de la pièce avant que vous ne mettiez en pratique les sévices qui vous passent dans la tête.

C’est quoi le but ?

Si votre chien n’agit pas comme vous le souhaitez, par exemple il vous mordille durement alors que vous jouez avec lui, cessez toute interaction, laissez-le en plan, quittez la pièce et ignorez ses sollicitations pendant quelques minutes. Si vous agissez de la même manière à chaque fois qu’il a un comportement identique, il apprendra que le fait de vous mordiller provoque votre départ. S’il souhaite continuer à interagir avec vous, il saura qu’il doit arrêter ce comportement qui vous fait fuir.

Idem s’il réclame à manger lors de vos repas. Il va gémir, poser la tête sur votre cuisse… continuez à manger comme si de rien n’était, sans le regarder ni prêter la moindre attention à ses pitoyables tentatives de mendicité.

Ignorer son chien est aussi utilisé pour asseoir son autorité. Jan Fennell, dans son ouvrage The dog whisperer propose d’ignorer son chien quand on le retrouve après une absence. Selon elle, cela permet de vous affirmer comme le « référent » de la meute. Vous ignorez votre chien pendant cinq minutes puis vous l’appelez et vous interagissez avec lui (câlins, jeux, etc.).

Les limites : tu me punis ou tu t’en moques ?

On ne peut pas utiliser l’ignorance comme une punition dans tous les cas.

En effet, c’est inutile lorsque :

  • votre chien ne recherche pas votre attention. Dans ce cas, que vous l’ignoriez ou non ne changera rien pour lui. Par exemple, en promenade votre chien mange des cochonneries, si vous l’ignorez ça ne changera rien !
  • le comportement est satisfaisant en lui-même. Ce peut être le cas de comportements qui expriment une anxiété. Ainsi ignorer le léchage, les aboiements ou toute autre activité dans laquelle le chien trouve une certaine satisfaction  (courir après un chat !), ne servira à rien.

Blindez-vous

Il est important que vous soyez bien décidé d’en finir avec le comportement gênant, sinon vous risquez de faiblir et par cela même récompenser aléatoirement votre chien, ce qui renforcera ce comportement.

Attention toutefois, tout comportement bien installé qui est désormais ignoré risque de voir sa fréquence augmenter avant de finir par s’éteindre (« extinction burst »). C’est-à-dire que si vous souhaitez ignorer votre chien qui vous saute dessus, il le fera encore plus avant que vous puissiez constater une amélioration.

Autant dire qu’il faut savoir être persévérant ! Certains comportements pourront disparaître rapidement, mais d’autres demanderont plus de temps.

Et vous, dans quels cas ignorez-vous votre chien ?

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
4 comments on “Ignorer son chien
  1. Aloux dit :

    Carole, merci pour ces conseils.

    Pour nous qui sommes débutants, c’est effectivement un problème, que ces comportements inappropriés.

    Les cas où nous essayons d’ignorer notre chienne pour qu’elle cesse de nous importuner sont nombreux… Le problème qui se pose plus difficilement, c’est en public !
    Que faire quand notre chienne aboie alors que nous avons du monde à la maison ? L’ignorer ne suffit pas, car elle aboie d’autant plus, comme tu l’as très justement souligné, et pour nos invités, c’est loin d’être agréable d’attendre qu’elle se calme !

    Notre solution dans ces cas-là est moins tendre que l’ignorance : nous l’isolons dans un endroit petit, qui est notre couloir. C’est une forme de punition sans violence, malgré tout. Et si elle s’impatiente, gratte un peu la porte, couine un peu, elle finit par se calmer, et nous la libérons. Si elle recommence à nous embêter, hop ! Re-punie !

    Qu’en penses-tu ?

    • Karole dit :

      Ah les comportements gênants de nos compagnons… qui sont pourtant si naturels et c’est bien là le problème.
      La question que j’essaie de me poser quand un chien a un comportement qui ne me semble pas approprié c’est « pourquoi fait-il ça? ». Ce qui revient en général à dire : comment il se sent dans cette situation.
      Dans le cas des aboiements, est-ce que c’est parce qu’elle est excitée ? A ce moment-là aboyer lui permet d’évacuer ce stress. Ou bien, veut-elle attirer l’attention sur elle ? Ou bien est-elle mal à l’aise, ne sait pas trop comment réagir à la situation ?
      Car lorsqu’on cerne mieux le pourquoi, on arrive davantage à trouver une solution.
      Le pire dans ces situations c’est que bien souvent c’est notre propre excitation (invités qui arrivent, téléphone qui sonne, etc.) qui donne le signal au chien. Si on parvient à rester calme, avoir des invités qui veulent bien rester calme, ça aide.
      Quant à la punition, tout dépend de la manière dont va réagir le chien. Si l’isolement fonctionne pour elle, c’est très bien.

  2. Paul dit :

    Bonjour,

    Effectivement ignorer son chien dans certaines situations n’est pas chose simple.

    Je me souvient quand mon chien à couper tous les câbles de mon écran plat…Ou mâchouillé ma paire de chaussure offerte à mon anniversaire quelques semaines plus tôt…

    J’ai appris la patience avec mon chien. C’est lui mon professeur. Quand des moments comme ça arrive je vais prendre l’air et je réfléchi à comment faire pour évité que le mauvais comportement ne se reproduise.

    Merci pour l’article.

    Paul
    Paul Articles récents…Mon chien creuse des trous, que faire ?My Profile

    • Karole dit :

      Ils nous obligent à réfléchir, à ranger nos affaires, à changer nos habitudes… il ne faut pas avoir peur de se remettre en question avec ces boules de poils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge