La santé du shar-pei

La santé du shar-pei

Lorsque vous avez un shar-pei, vous entendez souvent les gens dire : « c’est fragile ces chiens-là, hein ? ». Ils vous racontent ensuite les problèmes rencontrés par l’ami d’un ami qui a (eu) un chien de la même race.

On a tous entendu que le shar-pei était une véritable aubaine pour les vétérinaires !

Ce qui nous dérange, dans le fonds, c’est que l’on nous prenne pour de gros nigauds de prendre un chien de cette race, comme si on cherchait les ennuis !

Mais cette réputation est-elle véritablement justifiée ?

the chinese shar-pei veterinary manual

Des maladies exotiques

En 1987, alors que la race était encore jeune aux Etats-Unis, Kelly Anne Tate et Jay Jakubowski écrivaient un ouvrage intitulé « The Chinese shar-pei veterinary manual » (manuel vétérinaire du shar-pei) pour répondre aux affirmations que le shar-pei développait des maladies exotiques et complexes qui laissaient les vétérinaires perplexes. Dans cet ouvrage, ils font un inventaire détaillé des principales affections dont pouvaient souffrir les shar-pei tout en montrant que la plus grande majorité d’entre elles ne sont ni complexes ni exotiques.

Depuis, la fièvre familiale du shar-pei a été identifiée, ainsi que l’amyloïdose. L’état d’inflammation chronique qui en est à l’origine fait l’objet de recherches actuellement. Voilà pour le côté « exotique ». Mais d’autres races ont aussi  leur maladie « exotique »!

 

Problème d'yeux : ulcère cornéen

Problème d’yeux : ulcère cornéen

Une race plus malade qu’une autre ?

Lorsqu’on choisit une race de chien, c’est que quelque chose en elle nous attire, nous correspond, et non uniquement parce qu’il n’y a (a priori) aucun problème de santé particulier. Car tout être vivant peut tomber malade.

Il faut bien noter que, actuellement, toutes les races sont victimes d’affections particulières ! Problèmes cardiaques chez certains, d’yeux pour d’autres, dysplasie, épilepsie, dermatoses, malformations diverses et variées… Et le catalogue des anomalies héréditaires est en constante augmentation !

Pour comparer avec les autres races, on peut regarder les programmes de recherches menées chez Antagène, vous verrez que le shar-pei en bénéficie de deux, autant que le malinois, mais moins que le bull terrier par exemple. De plus, dans le livre de George A. Padgett, paru en 1998 (« Control of canine genetic diseases« ), le shar-pei se « contente » de deux lignes et demie d’affections génétiques alors que le berger allemand, le doberman ou le golden retriever (pour ne citer qu’eux !) dépassent largement les six lignes !

Franchement, chaque race a son lot de problèmes de santé !

Les causes principales

Il existe trois causes principales à ces problèmes :

  • L’hypertype : les traits distinctifs d’une race sont exacerbés. Trop de peau, trop de poils, des yeux trop globuleux, des museaux trop écrasés, des chiens trop grands ou trop petits… Mais la limite du « type » et de « l’hypertype » n’est pas aisée à distinguer. Un chien très (trop?) typé sera plus spectaculaire et souvent mieux apprécié qu’un autre spécimen de la race.
  • Le manque de diversité génétique. En exacerbant la sélection d’un type particulier de chien, en favorisant la reproduction des mêmes individus et mêmes lignées, la variabilité génétique s’amoindrit et favorise l’apparition de mutations génétiques qui s’exprimeront par des maladies. Mais, après tout, c’est inévitable puisque c’est le principe même d’une « race » : une population semblable qui se reproduit entre elle.
  • La reproduction de sujets atteints ou porteurs de certaines affections. Pas volontairement, bien sûr, mais tout simplement parce que certains symptômes surviennent quand le chien a déjà reproduit ou qu’il n’existe pas de tests pour vérifier si le superbe étalon est porteur d’une maladie héréditaire.

Ce qui fait que le chien est un bon sujet d’études pour les maladies humaines c’est que, très souvent, les maladies sont les mêmes. Cependant elles sont beaucoup plus nombreuses chez le chien du fait d’un moindre brassage génétique.

Le guide médical à l’usage des propriétaires de shar-pei

Pour sa part, il est vrai que le shar-pei est plus sensibles à certaines affections qu’à d’autres. Il peut être utile de les connaître afin de donner des pistes à son vétérinaire s’il semble en difficulté pour un diagnostic.

Le Chinese Shar-Pei Club of America (le club de race du shar-pei aux États-Unis) a dédié une commission de travail sur le sujet de la santé depuis plusieurs années. Un guide a été rédigé, disponible sur le site du Dr. Jeff Vidt. Il regroupe la plupart des affections qui ont déjà été constatées dans la race. L’ayant traduit pour un autre site il y a quelques années, je vous propose de le télécharger si vous ne l’avez pas encore, car il est toujours d’actualité.

Guide médical à l’usage du propriétaire de shar-pei

De quelle affection souffre, ou a souffert, votre chien ?

shar-pei : problème de genou

Problème de genou : luxation de la rotule

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
16 comments on “La santé du shar-pei
  1. Patrick Audemard dit :

    Bonjour,
    Il est vrai que peu de Personnes connaissent le S.P, et que beaucoup font des commentaires farfelus chaque qu’ils voient le(a) mien(ne), cela en devient même fatiguant ….
    Et en ce qui me concerne, j’en suis à mon 5eime S.P , et je touche du bois, mais je ne connais le Véto que pour des visites « d’entretien » ….

    • Karole dit :

      Merci Patrick pour votre témoignage !
      En plus des commentaires farfelus sur la santé de nos shar-pei, on a souvent droit à des commentaires encore plus farfelus sur leur entretien. 😉

      • MARIE-JO dit :

        J’ai eu un Léonberg, un Westy, un Bobtail et maintenant un Shar-Peï
        (6 ans). Pas plus chez le vétérinaire que les autres !!!!

        • Karole dit :

          Merci Marie-Jo !
          Là vous avez bien pu comparer entre différentes races 🙂

          • mathieu dit :

            Je suis tout à fais d’accord avec vous pas plus de problème que d’autres races! ! Je dirais même quil est assez robuste. . Et puis suffit juste de trouver un élevage serieux et de le nourrir correctement et surtout pas avec deq croquettes de grande surface par exemple. .

  2. Lorraine dit :

    Pour la notre, problèmes d’allergie lorsqu’elle était petite (sorte de gros boutons, babine gonflée et dure…). Au final dès que nous avons arrêté de stresser pour elle (merci Karole, que j’avais contactée à l’époque, et le dernier vétérinaire trouvé qui nous a dit « elle ne le vit pas mal ? ça part tout seul…pfiou laissez couler alors ça va passer, on s’inquiètera si ça empire »), tout a disparu. Elle a aujourd’hui 2 ans et « pète la forme »…Entre temps nous l’avons stérilisée (peut être que ça a eu un effet ?…) Quoi qu’il en soit elle va bien, c’est ce qui compte. Elle aussi eu une otite à Malassezia (là aussi maintenant on gère^^) et a beaucoup de mucine par moment, mais rien d’affolant. Je pense que tous les chiens ont leurs « défauts » et ce quelque soit la race (ou la « non-race ») ! A ceux qui nous demandent si elle n’a pas plein de problèmes, si elle ne nous coûte pas cher en vétérinaire etc…on finit par répondre que « si, mais on aime bien… ». Ce qui m’avait choquée le plus c’est notre premier vétérinaire qui nous avait accueillis avec un « ah un sharpei ? C’est un choix ou vous ne connaissez pas la race ? ça a plein de problèmes.. je vous conseille de prendre une assurance » (chose qu’il nous a répétée plusieurs fois, et au début de l’épisode « allergies » il nous a eus avec ses croquettes « tip top pour faire disparaitre les allergies à 80euros les 8kg » qui ne nous ont servi à rien)…et encore pour abréger je ne raconte pas tout ! Avec un bon vétérinaire honnête et des maîtres zens, Hazia va beaucoup mieux !!

    • Karole dit :

      Pour mon premier shar-pei, j’ai l’impression d’avoir passé beaucoup de temps chez le vétérinaire la première année. Pourtant il n’était pas vraiment malade, c’est juste que je me posais beaucoup de questions ! Pour le deuxième, c’était plus facile, on ne s’inquiétait plus pour un rien !
      Ah les fameuses croquettes hypoallergéniques des vétos…. 😉

      • Lorraine dit :

        Je pense que ça sera pareil pour nous quand on franchira le cap du deuxième (oui oui c’est un grand projet dont on a follement envie, mais on se pose encore trop de questions^^). Et en plus des croquettes hypoallergéniques, on a eu le droit à la prise de sang pour trouver ce à quoi elle était allergiques (réponse : rien !), le sarclage, la tentative de convaincre les maîtres d’essayer d’enlever tous les tapis et autres de la maison (si allergie aux acariens). STOP ! au bout d’un moment on a compris…nous étions surtout une bonne machine à sous !!

  3. aude dit :

    Bonjour. Pour ma part, j’ai un . mâle de trois ans nommé Griffon et une femelle de neuf mois nommée Junon. Griffon m’a déjà fait plusieurs dilatations de l’estomac. Heureusement pour nous j’ai reconnu de suite les signes et l’ai fait soigné avant la torsion. Junon quant à elle petite malchanceuse s’est deja faite opérée pour une fente palatine et des entropions à cgaque oeil qui lui avaient provoqués de grave ulcères cornéens. Aujourd’hui j’ai l’impression que je vais devoir la faire re opéré des entropions car elle cligne à nouveau ses petites paupières. Je suis devenue très anxieuse et inquiète pour eux et j’ai l’impression qu’ils le ressentent mais j’ai du mal à ne pas m’en faire ils sont comme mes enfants.

    • Karole dit :

      Bonjour,
      Ah les bobos de nos chiens sont toujours inquiétants. On est responsable de leur bien-être alors forcément on veut faire au mieux pour nos compagnons 🙂

  4. Sylvie dit :

    j’aimerais aussi pouvoir dire que c’est une légende mais moi j’ai pas eue de bol. Mon 1e shar pei venait d’une animalerie et à accumuler les problèmes d’yeux et de peaux pour finir par mourir d’un cancer. C’était la première j’y connaissais pas grand chose alors j’allais chez un veto près de chez moi plein de préjugés sur la race puis avec les forums et l’expérience, j’ai espace les visites et gérées un peu toute seule. Elle a vécu 11 ans pas mal finalement puis j’ai craque pour une 2e d’un éleveur à 800 km de chez moi qui m’avait inspiré confiance. Et la ma poulette est en train de mourir à 6 ans, elle aussi d’un cancer avec des meta. Et malgré mon expérience, elle a beaucoup fréquentée les véto: dermatite atopique sévère , entropions, forte suspicion de FFSP. Voilà j’aimerais croire à une rumeur, mais là je ne sais pas. Et je me demande si elle aura un successeur et surtout si il sera un shar pei. Même si je sais que d’autres races sont atteintes de diverses tares( cette année a été pourrie plusieurs de ses copains sont morts jeunes) j’ai du mal à faire confiance aux éleveurs, aux veto. Désolée de ce long commentaire sous le coup de la tristesse et de la colère.

    • Karole dit :

      Merci pour ce témoignage important, Sylvie.
      Je comprends votre tristesse et votre colère, car il est très difficile de se sentir impuissant face aux maladies de nos compagnons.

  5. Severine dit :

    Bjr.moi mon loulou à 2an1/2.et lundi dernier. 41 de fièvre. Tenais pu sur c patte .paralysie d1 patte.bref veto d’urgence. Prise de sang qui dit qu’il a 1 affection bactérienne. le veto me dit c surment la fièvre familiale. Et ce matin il recommence. Hop veto d’urgence. Injection …. j’ai apler l’éleveur qui pense pas que se soit sa. J’ai rdv lundi au veto pour voir
    Quelqu’un a déjà eu le cas???

    • Karole dit :

      Ma chienne fait des fièvres parfois. Ce que je ne comprends pas c’est que si la prise de sang indique une infection bactérienne, c’est qu’il doit y avoir infection. La fièvre familiale du SP est une inflammation.

  6. Grimaldi Martine dit :

    Bonjour j ai une shar pei de 3 ans depuis 6 mois elle est nourrie au BARF et je dois reconnaître que pas mal de ses soucis de santé ont régresses ( plus d otite….mucine bien réduite poil magnifique la dernière mue est passée inaperçu ..plus de gratouille ) j ai pas beaucoup de recul pour le BARF mais je ne repasserai pas aux croquettes .elle est stérilisée et avait toujours faim si j’augmentais la dose de croquettes elle gonflait là elle est rassasiée et à beaucoup plus d énergie pour les grandes ballades quotidiennes. Voilà bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge