Mon chiot me mordille, ça fait mal!

Mon chiot me mordille, ça fait mal!

Une petite boule de poils de trois mois ne nous impressionne pas. Mais qu’elle se mette à nous mordiller et là on se demande comment un petit chiot si mignon peut parvenir à nous faire aussi mal ! Équipé de petites dents bien pointues, un chiot peut vite se transformer en terreur sur pattes !

Pourquoi il mordille ?

Le chiot a une dentition provisoire, comme les jeunes humains. Ses dents de lait, petites et pointues, vont petit à petit être remplacées par ses dents définitives entre 4 et 7 mois. Durant cette période, il cherche donc à mâchouiller tout ce qui peut le soulager. C’est un comportement normal. Afin de l’aider au mieux, il faut veiller à ce que le chiot ait des jouets à disposition sur lesquels il puisse se faire les dents (des jouets en bois très durs par exemple).

chiot et son jouet

Mais l’autre aspect des mordillements, qui nous concerne ici, c’est le contrôle de la morsure. Bébé chien apprend tout simplement à doser sa force et l’impact de sa morsure ! Il faut se mettre en tête qu’un chien se sert de sa gueule comme on se sert de nos mains. On a appris au fil des ans à doser la force de nos mains pour saisir des objets. Le chiot, lui, devra apprendre à doser la force de sa mâchoire.

Et pour cela, il aura besoin d’avoir des réponses de son environnement.

Comment s’y prendre ?

Il faut tout d’abord faire comprendre au chiot ce qui arrive quand il mord trop fort. Il vous fait mal ? Laissez-vous aller et poussez un cri aigu. Cessez toute interaction avec lui, rangez vos mains, bref, faites lui la tête quelques secondes. S’il reste perplexe, reprenez l’interaction. S’il vous fait à nouveau mal, poussez à nouveau un cri aigu et laissez-le en plan (levez-vous, éloignez-vous de lui, ignorez-le plus longtemps que précédemment).

Ne pensez pas que c’est ridicule de crier de douleur. C’est ce que font les chiens entre eux. Quand deux chiots s’amusent, si l’un va trop loin, l’autre crie ; l’interaction cesse alors ou bien continue sur un mode moins vigoureux.

Dès le départ, évitez de rire et de jouer avec le chiot quand il mordille (dites-le bien aux enfants), sinon il sera récompensé pour son mauvais comportement. S’il vous mord et que, malgré vos interruptions, il continue de s’énerver, n’hésitez pas à quitter la pièce et à le laisser seul quelques instants. Si votre chiot est très excité, pensez à lui faire une petite balade: partir explorer un nouvel environnement lui demandera de l’énergie et il sera plus calme en rentrant.

Le but est de faire comprendre au chiot : « je boude parce que tu m’as fait mal ». Pour cela ne pas hésiter à faire du théâtre : surjouez la douleur et ignorez-le avec panache !

Ne croyez pas que cela se résout en quelques cris ! Le chiot va recommencer plusieurs fois et à chaque fois il est nécessaire d’avoir le même comportement pour qu’il comprenne. Cela peut durer des jours, des semaines, mais il finira par comprendre si vous êtes constant.

Le chiot doit aussi apprendre de ses congénères. Il a commencé à apprendre à doser sa force avec sa fratrie mais cet apprentissage doit continuer encore quelque temps. S’il peut s’amuser avec d’autres chiots, il apprendra d’autant plus vite au cours du jeu. Si vous avez l’occasion de fréquenter une école des chiots ou de rencontrer d’autres jeunes chiens très joueurs, les interactions seront d’autant plus bénéfiques pour apprendre à votre chiot à doser sa morsure. Plus le chiot aura eu l’occasion de mordiller, plus il apprendra à doser sa force. Le but n’est donc pas de lui interdire de mordre, en le punissant sévèrement, mais de lui faire comprendre que, dans certains cas, ça fait mal et qu’il ne faut pas le faire.

Ne vous découragez pas : conservez les mêmes réactions, soyez patient, et cette période du développement de votre chiot, qui est tout à fait normale, passera rapidement.

Print Friendly, PDF & Email
10 comments on “Mon chiot me mordille, ça fait mal!
  1. Bonjour Karole,

    Excellent article qui explique bien le mordillement. Je recommande aussi d’orienter le chiot qui mordille vers un objet ou il est autorisé à le faire. Ex : un bâtonnet à mâcher

    Cela permet au chiot de comprendre que quand il mordille trop fort, c’est la fin de l’interaction avec son maitre mais possibilité de mordiller autre chose pour combler son besoin.

    J’avais en revanche eu aucuns résultats avec les os à mâcher car trop dur pour les dents d’un chiot (enfin pour FREESBY), il a fait ses dents sur une serviette… Tu connais des accessoires qui fonctionne bien ?

    Gros plus pour l’école des chiots. Mon Freesby n’a plus jamais mordillé après un séjour d’une semaine avec deux autres chiens adultes. Ils ont du lui faire comprendre que le mordillement ça se dose 😉

    Paul
    Paul – Nosamisleschiens Articles récents…Qu’est-ce qu’une alimentation au BARF chez le chien ?My Profile

    • Karole dit :

      Pour les mordillements sur objets, il y a un objet que beaucoup de jeunes chiens adorent c’est l’apportable en bois (forme de haltère en bois dur) qui est un accessoire pour les concours d’obéissance. ça imite très bien le barreau de chaise ou le coin de table que les chiens aiment grignoter 😉
      Sinon, effectivement, rien ne vaut le contact avec d’autres chiens qui vont leur apprendre quelques « règles »!

  2. Cerise dit :

    Les chiens adultes sont très tolérants avec les jeunes chiens, mon rottweiler de 2 mois a tout de suite été adopté par ma Sharpei de 9 ans, ils jouaient toute la journée elle a été très souvent mordu au museau sans rien sentir et sans jamais vouloir s arrêter de jouer ,j étais obligée d intervenir, les petites dents sont très pointues. Ce problème c’est arrangé tout seul.

    • Karole dit :

      Merci pour ce témoignage, Cerise !
      Si le chien en face du chiot est particulièrement tolérant, le chiot va apprendre moins vite à doser sa morsure. D’où l’importance de faire du cinéma… surtout quand il n’y a pas d’autre chien à la maison et que l’on se retrouve seul « victime » du chiot 😉

  3. Stéphanie dit :

    Bonjour Karole,

    Très bon article qui nous parle à tous, c’est évident!
    En revanche, quel est votre avis sur le mordillement des chiens adultes?
    Mon sharpei de 4 ans mordille toujours ses jouets, jusque là pas de problèmes, ils sont fait pour ça! Par contre, il a tendance à machouiller mes habits, mes manches en particulier quand on joue ensemble. Il ne fait ça qu’à moi, pas à mon conjoint. Qu’en pensez-vous?
    A vous lire!
    Stéphanie

    • Karole dit :

      Bonjour Stéphanie,

      Il machouille les vêtements ou il tire dessus pour jouer ?
      J’ai tendance à penser que lorsqu’un chien a un comportement précis avec une seule personne dans le foyer c’est qu’il a été (volontairement ou non) encouragé à avoir ce comportement. C’est peut-être votre manière de jouer avec lui ?
      J’avais un chien qui me mordillait souvent les doigts quand je rentrais du travail. J’en ai un actuellement qui (toujours quand je rentre le soir) prend mon poignent dans sa gueule et mordille gentiment pendant que je le caresse.
      Dans votre cas, cela peut être une volonté de contact de la part de votre chien ou bien de l’excitation du jeu. C’est difficile à dire sans voir le comportement, connaître votre relation ou la manière dont vous jouez ensemble. Mais est-ce que ce comportement vous dérange ? 🙂

      • Stéphanie dit :

        Bonjour Karole,

        Ce comportement ne me dérange pas le moins du monde car effectivement j’ai tendance à trouver cela affectueux. Il le fait depuis qu’il est bébé et je ne l’en ai jamais empêché donc je ne vais pas commencer à lui interdire à son âge 😉
        Merci de votre retour!

        • laurent dit :

          bonjour !
          ce petit mordillement du bout des doigts, me fait penser à ce que certains appelle du « grooming » : mordillement du bout des incisives, comme un épouillage mutuel qui je pense , à pour but de resserrer les
          liens sociaux du groupe

  4. Marie Bihan dit :

    Bonjour Carole,

    je viens d’adopter un chiot croisé Shar Peï et Berger quelque chose à la SPA, il y a maintenant une semaine… Il est adorable, écoute formidablement bien et est déjà propre, connaît son (nouveau) nom, Botchan, répond au assis et s’améliore en rappel. Une seule chose me tracasse: lorsque nous jouons ensemble, et qu’il a de l’énergie à revendre, il arrive toujours un moment où il se met à grogner et à me mordre les mollets. Ces deux derniers jours c’est arrivé pendant la balade (lorsque nous avons couru ensemble) et j’en ai saigné. J’ai sans doute induit ce comportement de sa part, dès qu’il se met à tirer sur son jouet maintenant je le lui laisse, et me relève pour faire cesser le jeu. Idem, hier, j’ai essayé de réagir plus tôt en cessant autant que possible toute interaction avec lui (j’arrêtais de courir et de le regarder tout en le tenant le plus loin de moi possible: nous étions en balade sur un chemin peu fréquenté et je le tenais en laisse) dès qu’il faisait mine de se rapprocher de mes jambes pour les « gnaquer »… A la maison, lorsque c’est arrivé (il m’a ainsi déchiré mon pyjama fétiche !) je l’ai laissé en plan et suis sortie de la pièce sans lui parler, ignorant ses pleurs… Bref, je ne lui crie pas dessus, lui dit seulement non, et si ça ne suffit pas, je l’ignore. Mais le fait qu’il morde aussi fort et que ce soit accompagné de grognements m’inquiète… Lorsqu’il mordille autrement, il cesse très vite lorsque je me mets à geindre comme un chiot. Dans l’autre cas, il semble s’exciter au moindre son de ma part et ne cesse qu’au bout d’un moment, lorsque je l’ai suffisamment ignoré, sans avoir tenté de me chiquer auparavant… Qu’en pensez-vous ? Trouvez-vous cela inquiétant ? Y a-t-il des grognements de jeu ? Comment faire pour qu’il cesse et surtout ne le fasse pas à quelqu’un d’autre ?

    Merci d’avance de votre réponse et bravo pour votre site, c’est une vraie mine d’or !

    cordialement,
    Marie.

    • Karole dit :

      Bonjour Marie,

      Oui il y a des grognements de jeu ! Surtout chez les dogues et les races molossoïdes. Ils grognent dans l’excitation, il ne s’agit pas d’une menace, c’est leur manière de s’exprimer. Un chien qui grogne tout en gesticulant et s’amusant est content. Là où il faut s’inquiéter c’est quand un chien grogne en restant immobile, le regard fixe.
      Vous agissez très bien avec lui ! Le fait d’arrêter les interactions va lui faire comprendre que son comportement n’est pas apprécié. Cela prend parfois du temps mais il comprendra.
      S’il mordille les mollets, c’est son côté chien de berger qui ressort. Il va être attiré par le mouvement et utiliser sa gueule. En fait, il va falloir lui apprendre à gérer son excitation. Il est encore jeune donc foufou mais votre attitude l’aidera à faire les bons choix. Il faudrait penser à le récompenser (voix, jeu, friandise…) quand vous bougez près de lui et qu’il reste tranquille (ou au moins au début, quand il ne pose pas les dents sur votre peau !). Récompensez son comportement avant la phase indésirable. Non seulement cela l’encouragera à avoir un meilleur comportement, mais le fait de lui donner une récompense servira d’interrupteur à son comportement, l’empêchant d’aller plus loin dans sa phase « prédation ». Repérez aussi dans quelles circonstances précises il agit de la sorte afin de mieux pouvoir anticiper.
      Si vous arrivez à le canaliser pour vous, il sera plus facile de le canaliser pour les autres. En attendant, évitez de le mettre en présence d’enfants qui courent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge