Comment gérer plusieurs chiens sous votre toit (par Pat Miller) – 3/3

Comment gérer plusieurs chiens sous votre toit (par Pat Miller) – 3/3

groupe de chiens shar-pei

Pour relire la première partie de l’article : comment gérer plusieurs chiens sous votre toit (Pat Miller) – 1/3

Pour relire la deuxième partie de l’article : comment gérer plusieurs chiens sous votre toit (Pat Miller) – 2/3

 

… Et les solutions

Voici des propositions pour gérer et éduquer la meute dans chacune des six situations problématiques de Jane :

groupe de chiens sharpei couche Les repas : Nourrir les chiens séparément, soit dans des pièces différentes, soit dans des coins opposés de la même pièce, éventuellement dans des cages d’intérieur ou encore en les laissant venir manger un par un. Les portes et les barrières pour bébés permettent de garder les chiens confinés dans des pièces séparées, tandis que les cages ou les attaches peuvent leur permettre de manger en toute sécurité dans les coins opposés d’une même pièce. Finalement, une fois que les chiens auront appris l’ordre « Laisse », Jane pourra être en mesure d’arbitrer les repas sans avoir à restreindre physiquement les chiens.

• Les sorties : L’exercice « Attend » est particulièrement utile pour maintenir la paix au sein d’un groupe de chiens à proximité des portes. Jusqu’à ce qu’elle apprenne aux membres de la meute à « attendre », Jane peut utiliser des barrières pour bébés ou des attaches pour retenir deux ou trois des chiens tout en en laissant un ou deux de libre afin de limiter les risques d’agression dus à l’excitation.

Une fois que Jane a enseigné à chacun de ses chiens d’« attendre » à la porte, elle peut commencer à pratiquer avec deux d’entre eux, puis trois, puis quatre. Les chiens doivent apprendre à être libéré du « Attend » individuellement pour qu’il n’y ait pas d’embouteillage à la porte, et Jane devra varier l’ordre dans lequel elle les libère pour éviter qu’ils apprennent à anticiper.

• Devant la télévision : Jane prédispose ses chiens aux conflits en prélevant de la nourriture de son assiette. Elle doit immédiatement cesser de le faire. Elle peut utiliser des longes pour garder les chiens séparés en toute sécurité, à l’aise dans leur panier, tandis qu’elle dîne sur la table basse. Elle peut éventuellement leur apprendre à aller dans leurs paniers respectifs en les récompensant généreusement quand ils y sont. Il y a de grandes chances qu’avec le temps et de la pratique, ils iront dans leur panier lorsqu’on le leur demandera, sans avoir besoin d’être attaché.

• Les jeux : C’est bien que Jane puisse voir l’augmentation du niveau d’énergie entre Sugar et Sweetie, parce que cela lui permet d’intervenir calmement en arrêtant la session de jeu avant qu’elle ne dégénère. Elle peut mettre les deux protagonistes en longe ou dans une cage d’intérieur pendant quelques minutes, le temps que l’excitation redescende, puis les relâcher pour qu’ils jouent à nouveau ensemble.

Avec le temps, Sugar et Sweetie pourront comprendre que leur trop grande excitation provoque l’arrêt du jeu et ainsi apprendre à mieux maîtriser leur propre énergie. L’intervention de Jane doit être calme et posée, si elle crie, punit, ou se déplace rapidement, elle est susceptible d’amplifier l’énergie entre les chiens et de déclencher effectivement une bagarre.

groupe de chiens shar-pei• En rentrant du travail : Jane jette de l’huile sur le feu avec ses retrouvailles excités. Après une journée passée à l’intérieur, et quelques heures à anticiper son retour, les chiens sont déjà surexcités. Les retrouvailles sont trop stimulantes, et les chiens ont du mal à se contrôler.

Jane peut gérer le comportement d’accueil de ses chiens pendant la période d’éducation en les laissant dans une cage d’intérieur pendant son absence, en supposant qu’elle ne soit pas absente plus longtemps que ce que les chiens peuvent tolérer. Pour les chiots, une bonne règle de base est une heure de plus que l’âge du chiot en mois – quatre heures pour un chiot de trois mois, etc. Un chien adulte ne doit pas être systématiquement placé dans une cage d’intérieur pendant plus de huit heures d’affilée.

Lorsque Jane revient à la maison, elle peut laisser sortir les chiens un par un et les saluer calmement. S’ils s’excitent de trop elle peut tranquillement faire demi-tour et s’éloigner, ou même ressortir.

Elle peut aussi tout simplement entrer dans la maison sans saluer les chiens, les ignorant complètement jusqu’à ce qu’ils se calment. Une fois de plus, cela enseigne aux chiens à contrôler leur propre comportement, plutôt que de les soumettre par la force à sa volonté. Si elle ne « nourrit » pas leur énergie, ils vont se calmer rapidement et il n’y aura pas de bagarre.

• Le coucher : Deux mots : cages d’intérieur ! Cela ne me dérange pas que des chiens dorment sur le lit, à moins que « ces chiens sur le lit » soient à l’origine de problèmes, ce qui est clairement le cas pour Jane. En étant allongée sur son lit, sous deux chiens qui se chamaillent, elle risque d’être blessée.

Elle pourrait commencer par mettre en cage tous les chiens pendant la nuit, puis, si son but ultime est qu’ils soient libres la nuit, commencer à en laisser sortir un, puis deux, et tant que tout se passe bien, par la suite, tous les quatre. Tout grognement ou coup de dent pendant la nuit est un motif de remise en cage.

groupe de chiens cageBien entendu, tandis que Jane gère efficacement le comportement de ses chiens à la maison, nous nous attendons aussi à ce qu’elle s’inscrive dans un bon cours d’éducation positive. Ce n’est pas parce qu’elle n’a pas de « don » qu’elle ne peut pas apprendre. L’éducateur constituera une ressource précieuse pour identifier et résoudre les problèmes de comportement de ses chiens.

Il lui faudra un certain temps pour terminer les classes de débutants avec chacun de ses quatre chiens, mais l’amélioration de la communication avec les membres de la meute et sa compréhension de leurs comportements et processus de pensée en vaut la chandelle. En fait, ce sera la clé ultime de son succès à long terme pour transformer sa maison en un royaume de paix, et en s’assurant qu’elle jouit de relations mutuellement bénéfiques à long terme avec chacun des membres de sa meute.

(fin)

Avez-vous les mêmes problèmes avec votre meute ?

Print Friendly, PDF & Email
24 comments on “Comment gérer plusieurs chiens sous votre toit (par Pat Miller) – 3/3
  1. Margaux dit :

    Super boulot de traduction et un article bien choisi ! Avec mes deux monstres j’ai un petit aperçu des interactions de meute à la maison. Le plus difficile est selon moi le dosage entre laisser faire et intervenir 😉
    Margaux Articles récents…[infographie] Soyez la personne que votre chien pense que vous êtesMy Profile

    • Karole dit :

      Merci, Margaux !
      Tu as raison, le plus difficile est de savoir quand et comment intervenir !
      Personnellement, j’ai encore du mal à le déterminer.

  2. jean-luc dit :

    Déjà dans un premier temps, avant d’intervenir, il est impératif de bien connaître ces chiens, et delà on sait exactement à quel moment, il faut s’imposer.

    JLuc
    jean-luc Articles récents…[Infos] Le phénomène Wamiz s’intéresse au blog EduquersonchienMy Profile

    • Karole dit :

      Je suis d’accord avec toi, JLuc.
      Mais pour les connaître il faut les avoir observé dans certaines situations pour savoir comment ils réagissent.
      En gros, même quand on fait des erreurs, ça nous apprend des choses utiles !
      Ensuite il vaut mieux éviter de les refaire 😉

  3. Francoise dit :

    Très bel article … très intéressant sincèrement !!! De mon côté je vis dans un monde de bisounours .. jamais un « grrrrrrr » jamais un coup de croc et c’est du bonheur sincèrement !!! Deux femelles d’un calme olympien, très cool et mon croisé d’une gentillesse sans égal …
    Je reconnais que cela n’a pas toujours été le cas … avec une seule fois jusqu’à la méchante bagarre entre victor et aglaé pour un os !! de ce jour là il n’y en a jamais plus eu à la maison. Le conflit entre mes deux amours disparus était toujours d’Aglaé envers Victor pour la nourriture … de ce fait dès le début je les ai séparés au moment de la gamelle et ainsi ai mis fin à cela.
    Francoise Articles récents…Conduite à tenirMy Profile

    • Karole dit :

      Tu as bien réagi, Françoise !
      Tu as vu quel était le problème et tu as su y remédier, bravo !
      Beaucoup de choses peuvent entrer en ligne de compte dans les problèmes de cohabitation et le tempérament des chiens n’est pas des moindre.

  4. Carine dit :

    Chapeau à vous tous! Il faut vraiment être passionné pour avoir à domicile une meute.Déjà qu’avec un, cela peut ne pas être simple! Je comprends également l’importance d’avoir des règles pour ne pas être débordés.
    En tout cas c’est un très bel article Karole.

  5. Nathalie dit :

    Une de mes amies a une Shar Pei, une petite mère toute gentille. Elle a adopté voici un an une Podenca un peu trauma qui vient d’Espagne, ils s’entendent bien sauf quand quelqu’un ou chien, chat passent dans la rue, là, la Shar Pei et la Pod foncent pour aboyer et presque systématiquement, la Pod donne un coup de dent à la Shar Pei, si bien que la pauvre, se retrouve avec pas mal de petites blessures de ci de là. Mon amie a comme l’impression que la Pod veut arriver la première et ne supporte pas ne pas l’être. Etonnant non ? Signe de dominance ?
    Nathalie Articles récents…Le diabète chez les chiensMy Profile

    • Karole dit :

      Il ne s’agit pas de dominance mais d’agression redirigée. Et c’est justement le sujet de mon prochain article !
      Quand un chien ne peut pas atteindre l’objet de son excitation (le chat à l’extérieur par exemple), il va mordre le premier animal ou humain à sa portée. Ce ne sont pas des morsures destinées à celui qui les reçoit. Cela découle de la frustration et de l’excitation.

  6. brigitte dit :

    j’ai deux gros chiens males (10ans et 14mois) qui s’entendent très bien SAUF qu’il y a entre eux une agression redirigée dés qu’un élément extérieur intervient (chats inconnus, ramassage des poubelles , personnes intervenants à l’extérieur du portail (tonte de l’herbe etc etc ) frustrés je pense de ne pouvoir intervenir ils finissent par se battre entre eux .
    Cela me pose un réel problème car je n’ose plus les laisser ensemble lorsque je dois m’ absenter
    que faire pour remédier à cela ?

    • Karole dit :

      Je comprends bien le problème, malheureusement.
      C’est tout à fait ce que je décris dans l’article : http://sharpei-attitude.fr/agression-redirigee/
      J’ai peur qu’il n’y ait pas grand chose à faire si on veut intervenir sur le comportement lui-même, car c’est très impulsif. A moins de détecter les situations potentiellement dangereuses pour pouvoir anticiper (ce qui ne règle pas le problème lors de votre absence).
      Par contre, je pense qu’il faudra se pencher sur la gestion de l’environnement : voir ce qui peut être fait au niveau des clôtures pour que les stimuli soient atténués (brise vue) ou au niveau auditif (laisser la radio).
      Je ne vais pas vous sortir la solution de facilité qui consiste à séparer les chiens pendant votre absence car je sais que deux chiens habitués à vivre ensemble n’aiment pas être séparés et se cherchent continuellement.
      Il y a peut-être un travail de fonds à faire avec les chiens mais pour cela il faut faire appel à un professionnel.
      Désolée de ne pouvoir vous aider davantage…

  7. john dit :

    bonjour je me nomme john j’ai 24 ans et je possédé 5 chiens enfin presque 6
    Athos 9 ans mâle beagle harrier croise
    Gazelle 3 ans braque X epagneul
    Fidjie 1.5 ans BergerXPadenco
    Hindy 2 ans beagle
    Gypsie 2.5 ans chihuahua X pinshcer

    Je rencontre plusieurs par manque de place les chiens dorme maintenant à la cave aménager avec panier gamelle d’eau tous conforts ma femme ne travaillant pas depuis plusieurs mois et toujours à la maison et nous rencontrons des problème avec tous ce petit monde pas de problème de hiérarchie, pas de bagarre mais problème de propreté les chiens on accès au jardin et font comme même pipi et caca dans la cave, quand nous les enfermons dans la cave quand il pleu ou qu’il fait pas beau même verdict ce n’est plus gérable du tout , l’autre problème, c’est les ballades mes trois chiens de chasse cours après le chevreuil et les sangliers et a ce moment la n’ont plus aucun problème, ils nous arrivent de fois d’en perdre 1 et de le retrouver deux ou trois jours après ou qu’il reviennent seul à la maison ce qui me prend souvent tous mon temps avec les recherche tours en voiture, recherche en foret et cela pénalise les autres chiens et nous restreint au ballades que nous aimons temps aider moi svpppp

    • Karole dit :

      Bonjour John,

      Vous avez cinq chiens, « presque 6″… ça veut dire que vous allez en avoir un autre bientôt ?
      Avec un tel système composé de plusieurs chiens + 2 humains, je vous conseille de consulter un professionnel qui pourra venir voir chez vous ce qui peut être fait pour gérer tout ce monde.

      Pour moi, cela soulève pas mal de questions. La première, concernant la propreté, est de savoir quand, exactement, les chiens ont accès à l’extérieur. Plus l’accès sera facilité, soit en continu, soit à des horaires réguliers, plus les chiens pourront s’y faire. A savoir qu’il vaut mieux qu’ils aient accès à l’extérieur après avoir dormi et après avoir mangé. S’ils restent longtemps enfermés parce qu’il pleut dehors, il y aura plus de risques qu’ils fassent leurs besoins à l’intérieur. Et plus ils les feront à l’intérieur, plus ils en prendront l’habitude.

      Pour la chasse, c’est le problème de beaucoup de chiens de poursuivre le gibier, d’autant plus s’il s’agit de chiens de chasse ! Même un bon rappel a ses limites. Pour mieux gérer la situation, vous pouvez en mettre un ou deux en longe (et changer régulièrement le chien qui est attaché). Cela évitera que tous partent en même temps (et prennent l’habitude de partir dès qu’ils voient un animal) et surtout de vous concentrer sur celui qui est libre pour pouvoir anticiper son départ et détourner son attention dès qu’il se fige (que ce soit en lui proposant quelque chose qu’il aime comme de la bouffe ou courir après vous ou bien en criant).

      Ce sont des situations complexes qui nécessitent de mieux connaître les interactions entre chaque individus, mes conseils ne peuvent être que limités, d’où l’utilité de la visite d’un pro qui saura mieux vous conseiller.

  8. laurent dit :

    bonjour !
    Je possède 8 chiens avec mon amie , ils vivent avec nous dans la maison et ont accès au salon et à la cuisine qui sont séparés par une barrière BB ; la cuisine donne accès à la véranda et au jardin.
    l’ambiance est plutôt bonne parmi :

    – virgule: M shetland 8ans
    – cali F australienne 7ans
    – éko M shetland 5 ans
    – arwen F shetland 2 ans
    – kiss-kiss F shetland 1 ans
    – woua-woua F shetland 1 ans
    -Djinn F hollandaise 1 ans

    8 kenels sont intégrées au mobilier du salon et si woua-woua, kiss-kiss et éko y dorment, c’est surtout pour que nous puissions dormir un peu au delà du lever du jour,…
    cali, c’est particulier…. elle dort en kenel car elle s’est difficilement remise de la perte de bakou le canné corso qui est mort il y a 2 ans.

    je précise que cali n’a jamais reproduit et n’est pas stérilisée …c’ est une tata formidable avec les chiots…
    mais elle est trop protectrice envers nous, je respecte un protocole bien précis avec elle, quand des étrangers viennent à la maison,
    je ménage un « sas » : je la conduit dans le parc a chiots du jardin et j’attends 1/4 d’heure avant de la rentrer et de la présenter aux gens ou autres chiens qu’elle ne connaît pas .

    2 mois après la mort de bakou, calli nous a tué bahia pendant une de nos absence (bahia était notre doyenne en retraite et la seule à avoir eu des portées).
    mon amie pense que cela risque de se reproduire et préfère l’enfermer pendant la nuit et nos absences, ce que je comprend mais ne pratique pas (j’évite simplement de la laisser en contacte avec les autres femelles quand je ne suis pas là.

    qu’en pensez vous ?

    • Karole dit :

      Ce que j’en pense c’est que vous avez du courage d’avoir autant de chiens ! 😉
      Pour ma part, avec cinq je me sentais parfois dépassée.
      Les interactions entre chiens sont très dépendantes de la personnalité de chacun, de l’environnement, de notre façon d’agir, etc. Il est très difficile de savoir ce qui s’est passé pour que Cali en arrive à tuer Bahia, donc encore plus difficile de savoir si ce comportement peut se répéter.
      J’estime que quand les humains évitent de stresser, ils sont moins après les chiens qui du coup sont moins stressés eux-mêmes. Alors si le fait de séparer Cali des autres chiennes vous rassure, continuez à le faire. Il suffit d’éviter de les laisser dans la même pièce afin de pouvoir surveiller leurs interactions quand elles sont rassemblées. Par contre, il ne faut pas que cela soit vu comme une punition pour Cali sinon question gestion du stress ça ne le fait pas..
      Est-elle vraiment trop « protectrice » envers vous ou a-t-elle peur ? Le protocole que vous suivez pour l’accueil des visiteurs me semble très bien.

      • laurent dit :

        bonjour Karole !
        Mon amie adore les shetlands et se fait un devoir d’améliorer la race en produisant les chiots les plus beaux et équilibrés possible et pour cet équilibre, en vue de leur future vie en famille, je ne conçois l’élevage qu’ à la maison, en famille…
        Pour cali, je pense que ce n’est pas de la peur car une fois les présentations faites, tout se passe bien avec les chiens et pour les humains qu’elle va tanner autant que nous pour être caressée.
        Avec les femelles biens dans leur peau et qui ne colle pas trop leur proprio ça va.
        Pour les autres, sans confiner cali, je suis tout de même obligé de lui ordonner de rester dans son fauteuil et de lui montrer que je l’ai à l’œil pour l’empêcher de pousser l’autre chienne à l’attaquer en lui mettant la pression et lui interdisant tout accès aux « ressources ».
        Cali fait ça, tout en disputant à cette chienne, les caresses de son propriétaire…
        en dehors de chez nous, avec les humains, tout dépend du comportement de la personne que l’on croise :
        – si elle marche sur le coté du chemin sans nous calculer, c’est bon.
        – si elle marche au milieu ou qu’elle veut engager la conversation une foi arrivé à notre hauteur,sans avoir chercher à la caresser avant,ou pris contact, elle risque fortement de pincer…
        je doit rattacher cali et faire attention dès que je prévois un mauvais scénario …
        Son protocole de prise de contact avec les humains inconnu quand je suis là est complètement dingue et fait penser à de la peur:
        Elle est détachée, une personne viens vers nous en marchant au milieux du chemin, arrivé à une trentaine de mètres, elle charge à pleine vitesse (sans aboyer ou grogner, en silence…), s’arrête net à un mètre et prend l’odeur, puis tout dépend, si la personne n’est pas effrayée et cherche le contact, pas de problème. Si elle est inquiète je lui dit de mettre ses mains dans ses poches, de ne pas regarder ver la chienne et de continuer son chemin …( tout en rappelant cali près de moi, sinon, elle pince et reviens vers moi rapidement comme si de rien était …
        Pas de problème avec les gens en groupe…, je pense qu’ elle doit saturer aux niveau des stimuli, je ne sais pas si pour elle, la notion d’infériorité numérique ne joue pas elle aussi un rôle.
        Voilà , une bonne part de ce que j’ai pu observer de cali et de ses prises de contact quand on l’avait laissé faire ou qu’elle avait échappée à notre surveillance .

  9. manon dit :

    Bonjour, Actuellement je possède un sharpei de 2ans. Une copine sharpei de deux mois arrive demain à la maison. Cela faisait 1ans 1/2 que nous souhaitions prendre un deuxième chien. Beaucoup de question ce pose, vont il s’entendre , mon chien actuel ne va pas faire la tète? balade avec les deux chien ou l’un après l’autre?

    • Karole dit :

      Un peu tout ça!
      On ne sait pas comment ils vont s’entendre mais les premiers temps risquent d’être mouvementés. Le petit va régulièrement embêter le grand. Normalement, si votre chien adulte est bien dans ses pattes, il saura gérer l’excitation du petit. Le laisser faire car il va participer à son éducation. S’il grogne, fait mine de le mordre, le bouscule un peu, c’est normal. Mais vous pouvez laisser le petit à l’écart un peu chaque jour pour, non seulement lui apprendre à rester seul, mais laisser souffler le grand quelques instants.
      Le chiot ayant besoin de balades courtes, il peut être judicieux de le promener seul afin de favoriser les rencontres pour sa socialisation. Cela n’empêchera pas de faire des balades en duo de temps en temps.

  10. Barbara Rivals dit :

    Bonjour,
    J’ai accueilli depuis un an maintenant une chienne qui a été maltraitée et enfermée dans une cave. Je l’ai intégré au sein de ma meute qui se compose de deux autres chiens. Le soucis dans mon cas c’est la propreté. La petite a du mal à rester propre et du coup mes deux autres chiens se mettent aussi à faire leurs besoins à l’intérieur alors qu’ils étaient propre avant. J’ai l’impression qu’un coup ça progresse puis ensuite ça empire. Je ne sais pas quoi faire pour gérer la propreté des trois chiens en même temps. Dois je envisager de leur acheter chacun une cage? C’est un conseil que l’on m’a proposé. Je n’aime pas l’idée mais je ne vois plus aucune autre solution.

    • Karole dit :

      Bonjour
      Je pense que mettre seulement la petite dernière dans une cage devrait suffire. Est-ce que les autres font leur besoin un peu partout ou marquent par dessus les déjections de la chienne ?
      Un rendez-vous avec un comportementaliste pourrait vous aider à y voir plus clair et utiliser au mieux l’environnement des chiens pour faciliter les choses.

  11. Wolny dit :

    Voilà j ai 5 sharpei le couple et les trois petit qui on ,1an et j ai une femelle sharpei croise labrador qui a 2 ans tout se passait bien mais depuis quelque semaine c es là bagarre les 3 petits et la mere se batte avec ma femelle croisée au point d être obligé de l’amène chez veto maintenant des quelle les vois elle grogne que faire?

    • Karole dit :

      Séparer la chienne croisée pendant votre absence. Une simple barrière pour enfant peut suffire. Mais il serait surtout très utile de savoir à quel moment se déclenche l’agressivité des autres envers elle. Que fait la croisée juste avant que les autres montrent leur mécontentement ? Y a-t-il protection d’une ressource quelconque (couchage, jouet…) ? Est-ce que tout ce petit monde ne se trouve pas trop à l’étroit maintenant qu’il y a 3 adultes en plus ? Les shar-pei, comme beaucoup de chiens de ce type, n’aiment pas particulièrement une forte promiscuité « forcée » avec les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge