Comment bien promener son chien

28 Avr

Un chien ça ne se conçoit pas sans promenade. C’est d’ailleurs bien souvent un des freins à l’adoption d’un chien : on n’a pas envie de s’embêter à le promener. Parfois perçu comme une corvée, certains trouvent toutes les excuses du monde pour éviter de mettre le nez dehors avec Médor. Ou bien on pense que chien rime avec jardin.

Promener son chien est très important pour lui. Un chien a des besoins propres à son espèce qui seront en partie comblés par une bonne promenade. Pourtant tout le monde n’a pas la même conception de ce que doit être la promenade du chien.

balade sous la pluie

Même quand il ne fait pas beau, une balade ça fait du bien!

Juste pour faire ses besoins ?

Trop de maîtres pensent que promener son chien sert uniquement à ce qu’il fasse ses besoins à l’extérieur. D’où le fait de croire que tout ce qu’il faut à un chien c’est un jardin puisqu’il peut éliminer à l’extérieur de la maison. D’autres pensent que la promenade est terminée dès que le chien a fait sa crotte.

Alors, désolée de vous décevoir, mais la promenade ne sert pas qu’à ça.

Ou pour répondre à ses besoins ?

En gros, un chien aime :

  • bouger : marcher, courir, trotter
  • renifler des odeurs
  • explorer son environnement
  • avoir des contacts sociaux

Il risque donc de vouloir :

  • suivre une odeur (rarement en ligne droite)
  • prendre le temps de renifler une odeur
  • choisir l’endroit adéquat pour ses besoins
  • laisser des traces de son passage en urinant à différents endroits
  • marcher à son rythme (trot, marche, arrêt soudain, retourner en arrière…)
  • s’approcher d’un objet insolite
  • courir après une proie (ou ce qu’il prend pour tel)
  • faire connaissance avec des congénères ou des humains
  • etc.
les chiens aiment renifler les odeurs

Reniflage intensif en promenade…

chien qui urine en promenade

Puis dépôt d’urine pour dire qu’on est passé par là !

Les fausses bonnes idées

On pense bien faire mais cela ne correspond pas forcément à ce que souhaite notre chien quand :

  • on le sort uniquement pour faire un footing (il préfère renifler et explorer que courir sans but)
  • il fréquente uniquement des parcs à chien (lui réserver des moments de solitude où il peut être en contact avec son environnement sans avoir à gérer des congénères)
  • on le promène pendant 5 minutes sur 10 mètres (pas suffisant… sauf pour un très jeune chiot !)
  • on veut qu’il marche au pied (vous ne faites pas une démonstration d’obéissance, vous devez permettre à votre chien d’aller à son rythme et d’explorer/renifler)

N’oubliez pas que si vous prenez la peine de sortir votre chien, c’est pour lui ! Vous, vous pouvez très bien sortir vous promener ou pratiquer vos activités sans chien !

chiens qui explorent

Exploration d’une cabane faite de bric et de broc

Quelques indications

Vous ne pourrez peut-être pas répondre à toutes les envies de votre chien, mais votre chien sera plus heureux si :

  • Vous lui laissez plus de latitude (une longe de 2-3 mètres au lieu d’une laisse courte par exemple). Son périmètre d’exploration sera plus étendu. Et ce sera d’autant plus facile pour lui de faire ses besoins en s’éloignant de vous.
  • Il peut être lâché en relative sécurité. Une promenade en liberté est idéale mais il ne faut pas culpabiliser si ce n’est pas possible (lieu dangereux, très fréquenté, pas de rappel, chien fugueur, chien adopté récemment ou que l’on garde, etc.).
  • Le lieu de promenade varie de temps en temps. Profitez du week-end pour l’emmener en forêt ou dans un lieu que vous ne fréquentez pas la semaine. Si vous en avez la possibilité près de chez vous, trouvez deux ou trois circuits que vous pouvez emprunter selon vos envies.
  • Vous gardez le contact avec lui en lui parlant peu mais bien : indiquez la direction à suivre, félicitez-le dès qu’il vous suit ou s’il vous regarde, s’il ne tire pas sur sa laisse…. Vous pouvez éventuellement faire durer la promenade en réservant deux ou trois minutes, pas plus, pour lui faire réviser des éducatifs.
  • Vous vous détendez et profitez du grand air !

Remarques :

  • N’oubliez pas que pour lui la promenade commence dès qu’il sort de chez vous (les odeurs sont présentes partout) et pas uniquement quand il atteint l’espace vert.
  • Ne pensez pas qu’un chien n’éprouve du plaisir qu’au milieu de la verdure. C’est vrai que c’est plus sympathique, mais les rues en ville s’avèrent très riches en odeurs (congénères, chats, poubelles…) et en objets insolites.

 

Un lieu de promenade différent, des expériences nouvelles

Un lieu de promenade différent, des expériences nouvelles

À éviter :

  • une laisse trop courte qui lui laisse peu de latitude, à part tirer dessus pour atteindre ce qui l’intéresse,
  • l’empêcher systématiquement de renifler des odeurs (renifler les excréments, qui contiennent plein d’indications intéressantes pour un chien, est un comportement normal),
  • lui donner trop d’ordres et surtout des interdits (ouvrir la bouche uniquement pour dire « non »),
  • le téléphone portable : non seulement vous vous faites « balader » par votre chien mais vous ne pouvez pas correctement anticiper les problèmes qui se présentent.

Ce n’est pas pour autant qu’il faut vous laisser mener par le bon plaisir de votre chien ! Déterminez un trajet et laissez-le renifler à sa guise mais ne vous laissez pas entraîner à chaque fois qu’il souhaite aller dans une direction qui n’est pas celle que vous souhaitez ! Par contre, le jour où vous n’êtes pas pressé, une expérience intéressante consiste à vous laisser guider par votre chien et de l’accompagner sur le trajet qu’il choisit. De belles surprises en perspective !

Pour votre chien, c’est quoi une bonne balade ?

Envie d'en apprendre plus sur les chiens?
Faites partie des privilégiés de Sharpei Attitude !
Print Friendly